Yannick Ferrera : « J’espère que c’était juste la méforme du jour »

Le Standard s’est incliné 1-0 à Zulte Waregem et peut se poser à nouveau des questions sur le niveau et les qualités d’une équipe qui fait du surplace.

La première défaite du Standard est déjà tombée après trois journées. Et elle pose beaucoup de questions, non pas dans son ampleur (1-0, «seulement», à Zulte) mais à cause de la façon dont les Liégeois ont été enfoncés par le Essevee, ce dimanche après-midi. Déjà en difficulté à Westerlo (2-2) et timorés contre Saint-Trond (2-0), ils n’ont pas eu voix au chapitre. Tout avait mal commencé puisque Benito Raman s’était plaint du dos à l’échauffement et avait été remplacé par Benjamin Tetteh… qui n’a pas terminé le match, puisqu’il est sorti blessé à la cuisse, sans pouvoir être remplacé vu que Yannick Ferrera avait déjà effectué ses trois changements. Quand rien ne va; rien ne va.

Le gros point noir reste, comme craint, cette attaque beaucoup trop tendre. Deux situations dangereuses en nonante minutes (un tir de Dossevi en début de première période et une frappe de ce même Dossevi sur le poteau après une tête de Tetteh repoussée par Bossut dans le dernier quart d’heure), c’est évidemment trop peu, ce que sait Yannick Ferrera.

Yannick Ferrera, que ce match était difficile pour votre équipe.

On s’est créé quelques occasions au tout début de la rencontre, puis c’est devenu plus dur. Zulte a su amener le danger via les côtés et sur phases arrêtées, aussi (NDLR: façon dont est d’ailleurs tombé le seul but du match). J’espère que ça sera meilleur vendredi contre Charleroi. On a une petite semaine pour préparer ce match.

Lire la suite dans l’Avenir / Les Sports

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire