Yannick Ferrera : « J’ai des convictions qui fonctionnent »

Depuis son naufrage contre Westerlo, le Standard est l’une des équipes en forme du championnat et a entamé une grosse remontée vers les play-offs 1… et plu si affinités.

Interrogé par la RTBF, Yannick Ferrera s’est confié sur sa position au Standard, le mercato et sa vision du métier. « Le Standard champion en fin de saison, oui c’est possible « , ose Yannick Ferrera. « J’y pense même… chaque jour : on doit continuer sur notre lancée et si on accroche les play-offs 1, tout sera possible. »

Le Bruxellois est aussi revenu sur les transferts de Edmilson et Dompé, deux de ses anciens joueurs à Saint-Trond :  » Ce sont davantage que de simples joueurs de contre, avec eux on peut devenir une équipe dominante. Ce ne sont pas que mes choix, la direction a validé ces profils : si un coach impose ses chouchous, il prend en otage son club. »

Ferrera a également évoqué la grosse confiance en soi qui l’anime : « À mon arrivée, j’ai dit que j’étais l’entraîneur qu’il fallait au Standard, je redirais exactement la même chose aujourd’hui. » Les résultats lui donnent raison, même si nombreux lui prêtent trop d’arrogance. « Je suis sûr de moi, c’est différent : j’ai des convictions qui fonctionnent, mes résultats parlent d’eux-mêmes. Je suis un tacticien mais surtout un motivateur : je trouve les mots qui percutent, le sport de haut niveau est d’abord du dépassement de soi.« 

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire