Yannick Ferrera a fait un pacte avec ses joueurs

Le coach du Standard ne veut plus jamais voir ce qu’il s’est passé en première période. Ferrera a passé un sérieux savon à ses joueurs au repos puis a fixé de nouvelles conditions en réunissant son équipe au centre du terrain en fin de match.

« Je tiens à féliciter Jacky Mathijssen et son équipe pour le point pris. Mais ça devient une habitude que je doive dire cela ici. La première mi-temps fut scandaleuse. On était nulle part au niveau de l’intensité, de l’envie et du respect du plan de jeu« , a tout d’abord réagi Yannick Ferrera après la rencontre.

S’il faut les choquer pour voir des réactions, je continuerai

« Après les engueulades, les insultes et les menaces de la mi-temps, on a vu un tout autre Standard. Les joueurs sont rentrés en se plaignant mais ils n’avaient aucune raison de le faire. Je leur ai dit de se taire sans être poli. Je suis très content de l’état d’esprit que j’ai vu en deuxième. Il y avait encore pas mal de déchets techniques, de mauvais choix mais c’est cet état d’esprit que je veux voir. S’il faut les choquer pour voir une réaction, je continuerai. »

« Quand on s’est mis en cercle sur le terrain après le match, on a fait le pacte que lors de chaque minute de chaque entraînement et de chaque match, il devait y avoir la même intensité qu’en seconde période. Sinon, on ne sortira jamais des problèmes. »

Je veux voir des ouvriers et pas des gosses de riches

Yannick Ferrera prendra des mesures si certains joueurs ne changent pas de mentalité. « Je veux voir des ouvriers qui travaillent, pas des gosses de riches. C’est très interpellant que des sportifs de haut niveau si bien payés montent sur le terrain avec cette mentalité. Je parlerai avec mes joueurs, collectivement et individuellement avec certains. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire