Voici les cinq transferts douteux pour lesquels le Standard est dans le collimateur de la justice

Le substitut Frédéric Demonceau a indiqué jeudi lors de son réquisitoire devant le tribunal correctionnel de Liège que plusieurs transferts douteux ont été au centre d’un mécanisme de facturation au Standard de Liège destiné à frauder le fisc belge et à éluder l’impôt.

Les transferts d’Ivica Dragutinovic, de Liviu Ciobotariu, de Sambegou Bangoura, de Joseph Enakarhire et du jeune Jacobia ont été visés.

Parmi les nombreux transferts de joueurs concernés par le dossier répressif, seuls cinq ont été épinglés jeudi lors du réquisitoire du parquet. Les autres ne seront pas examinés par le tribunal puisque les personnes qui sont visées par ces faits ont négocié une transaction financière dans le but d’obtenir l’extinction de l’action publique.

Ivica Dragutinovic avait été prêté par le club serbe FK Borac à la Gantoise. Il avait été racheté définitivement en 2000 par le Standard pour une somme de 1.320.000 deutsche mark. Malgré cela, une seconde convention de cession définitive est intervenue en 2003 après un renouvèlement de contrat. Selon le parquet, des flux financiers ont eu lieu en 2000 entre le Standard et le club de Borac (avec de l’argent qui a bénéficié à l’agent Stanimir Prelic) et en 2003 entre le Standard et un compte en Suisse. Ce mécanisme aurait permis à Ivica Dragutinovic de toucher sa rémunération en fraudant le fisc.

Liviu Ciobotariu était arrivé de Bucarest au Standard en 1999. Son transfert avait coûté 1.230.000 dollars au Standard mais la somme avait fait l’objet de trois conventions. Une de 600.000 dollars relative au transfert, une de 400.000 dollars relative à une indemnité de formation payée au Dynamo Bucarest sur un compte suisse ou chypriote et une autre de 230.000 dollars payée anticipativement à l’agent Ioan Becali pour un travail de « scouting » portant sur 5 années et qui n’a jamais apporté aucun autre joueur au Standard.

Sambegou Bangoura avait officiellement été transféré de Lokeren au Standard en 2003. Son agent Alfred Kibembé aurait participé à une rémunération occulte de 300.000 euros. Le parquet a relevé une facture de « rétrocession de droits à l’image » douteuse pour dissimuler des fonds. Ces faits de faux auraient aussi trompé Lokeren et l’Union belge.

Joseph Enakarhire était arrivé d’Afrique au Standard en avril 1999. Une prime de 36.000 dollars avait été négociée à la signature, ainsi qu’une prime complémentaire d’un million de francs belges. Il a été prolongé en 2001 puis résilié en 2004. Le Standard aurait payé 156.000 dollars à son agent, mais une large partie du montant destiné à ce manager aurait été ristournée au joueur.

Le jeune Lasha Jakobia, arrivé en 1996 au Standard à l’âge de 16 ans depuis un club georgien, avait été prolongé en 1999. 100.000 dollars ont été payés à son représentant via un agent mais la somme ne correspondrait pas à la réalité.

Le substitut Demonceau a relevé lors de son réquisitoire que d’importants montants n’ont pas été déclarés au fisc belge puisque les sociétés qui les percevaient étaient situées dans des paradis fiscaux.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire