Verjans: « Il faut fidéliser nos jeunes »

Thierry Verjans, directeur sportif du centre de formation, expose la stratégie du club.

De retour à Sclessin depuis quasiment six mois en qualité de directeur sportif du centre de formation, Thierry Verjans nous expose la stratégie liégeoise concernant ses jeunes. « La première stratégie était de lancer un signal fort. Ce dernier, c’est l’arrivée de Daniel Van Buyten qui constitue un exemple pour les jeunes. »

Il n’y a pas si longtemps, le Standard a perdu énormément de jeunes promesses (Vanheusden, Bongiovanni, Verlinden, etc.). Aujourd’hui, le club entend bien retenir ses pépites. « Il est vrai qu’au Standard, on ne devrait pas avoir peur de perdre un joueur mais le joueur devrait craindre que le club ne le conserve pas. »

Et pour ce faire, le Standard a une idée bien précise. « On doit donner l’envie aux joueurs d’être conservés, mais il faut aussi leur proposer quelque chose. Cela doit venir des deux côtés. On ne peut pas se contenter du statut du club pour séduire un jeune. Il faut, aujourd’hui, des moyens de séduction en allant, par exemple, vers une autre approche avec des formateurs qui sont des séducteurs de par la qualité de leur travail. En fin de saison, le joueur doit vraiment se sentir bien et avoir peur qu’on ne le garde pas. On doit mettre en place des gens qui vont bonifier le jeune et lui donner l’envie de se fidéliser. »

Ce qui expliquerait les nombreux départs dans le staff (Lecomte, Rijsenburg, Vitrant, Van Kets) ? « Non. Quand il y a une nouvelle tendance, comme partout, c’est presque inévitable qu’il y ait un changement de structure. Il ne faut pas toujours trouver une explication. Il y a des paramètres qui ne regardent que le Standard et qui font que c’est ainsi. Les gens qui ont été mis en place par mon prédécesseur étaient performants. » Il n’y a, là non plus, pas de volonté de marquer une cassure par rapport à l’ancienne direction. « Je ne le ressens pas comme ça, mais plutôt comme un nouveau vent positif sans pour autant considérer que le vent précédent était négatif. »

À noter que sur les 23 Rouches présents à la reprise, 9 ont été formés au club comme Cissé, Hubert, Marquet, Badibanga ou encore Edmilson, Legear, S. Mmaee, Arslanagic et Fiore. Cette semaine, les jeunes Lejoly (gardien), Mboko (latéral droit) et King (défenseur central) ont également rejoint le groupe pro !

Plus de 20 jeunes ont obtenu un contrat

Depuis le mois de janvier, les dirigeants du centre de formation n’ont pas chômé. Ainsi, plus de 20 jeunes, venus d’ailleurs ou déjà présents à Sclessin, ont signé un contrat pro. Parmi les jeunes dénichés, on notera : Groeneveld (Malines), Selahi (de retour d’Anderlecht), Marten et Reno Wilmots, Camara, Jonckers (STVV), Debeneste (RMP), Masoudi, Louma Willem (OHL), Rabah Mazbouh et Galjé (Club Bruges) ou encore Djongambo (Genk).

Le Standard a réussi à convaincre bon nombre de jeunes.

« Convaincre n’est pas vraiment le mot qui convient car le Standard attire les jeunes. Le Standard a des atouts naturels », assure Thierry Verjans.

Au sein de son Académie, le Standard a également offert un contrat à pas mal de joueurs dans l’espoir de voir débarquer les nouveaux Witsel ou Carcela. « Ce serait triste de se dire que ce n’est plus possible. Je suis convaincu que c’est encore le cas. Il y a clairement à mes yeux, dans les jeunes susceptibles d’intéresser les pros, des U17aux U21, certains qui ont le potentiel pour arriver en équipe première », conclut Thierry Verjans.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire