Valdés doit payer 100 euros au club… à chaque fois qu’il donne son maillot

Au Standard, chaque joueur dispose d’un certain nombre de maillots pour disputer l’intégralité de la saison. Mais lorsque le quota est épuisé, le joueur trop « généreux » doit lui-même financer la fabrication de nouveaux maillots.

Que l’on se nomme Jean-Pierre Duchemin, Roger Ballon ou Victor Valdés, on paie ses maillots. Point barre. Comme c’était déjà le cas à l’époque des Milan Jovanovic, Dieumerci Mbokani et Axel Witsel, les joueurs du Standard qui donnent leur maillot à un supporter ou l’échangent avec un adversaire, doivent le payer. Du moins s’ils sont coutumiers du fait…

Au Standard, chaque joueur dispose en effet, pour la saison, d’un certain nombre de maillots. Libre à eux de les utiliser comme bon leur semble. Mais lorsque le quota est épuisé, engendrant la fabrication de maillots supplémentaires, le joueur doit payer lui-même ses vareuses.

Un procédé qui étonne du côté espagnol. Notamment chez nos confrères de Mundo Deportivo, qui titrent ce mardi « Valdés doit payer 100 euros par maillot ». Ils poursuivent en affirmant que «  le Standard, ce n’est ni le Barça, ni Manchester  ». En effet!

Mais que nos amis espagnols se rassurent, cette pratique est d’application dans énormément de clubs en Belgique.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire