Vainqueur: « Le Standard a une très belle équipe », mais…

William Vainqueur a pourtant choisi l’OM : « Cela ne se refuse pas ! »

Le match amical entre le Standard et l’OM, vendredi à Namur, était une super affiche. Mais elle a eu encore plus de piment suite à l’arrivée de William Vainqueur dans les rangs marseillais. Arrivé le dernier jour du mercato, l’ex-Standardman était directement titularisé par Franck Passi.

« Cela faisait cinq mois que je n’avais plus joué », rappelle le Français. « C’était prévu que je ne fasse que 45 minutes. Je dois reprendre du rythme pour monter en puissance avant le match contre Nice. Il nous manquait quatre, cinq cadres et cela fait une différence. Mais on n’a pas mal joué, il y a eu du contenu. On n’a pas été réaliste, contrairement au Standard, qui a fait un bon match. S’ils jouent comme cela tous les matches, ils peuvent faire de belles choses cette année. C’est vraiment une belle équipe. »

Dont William Vainqueur aurait pu faire partie : il y avait un accord entre le Standard et la Roma.

« Tout le monde sait que le Standard occupe une grande place dans mon coeur. Le Standard n’a pas parlé avec moi directement. S’il y a eu contact, c’est avec mon agent. Mais ce n’était pas le bon step dans ma carrière. L’OM ne se refuse pas : c’est le club de mon cœur depuis que je suis tout petit donc j’ai sauté sur l’occasion et je suis très heureux. »

Le Standard n’était pas le seul club belge intéressé. Anderlecht et Gand ont été cités. Mais Bruges s’est manifesté concrètement, même s’il n’y avait pas là d’accord avec la Roma. Chez les Blauw en Zwart, il aurait pu jouer la Ligue des Champions.

« Si je revenais en Belgique, c’était au Standard et nulle part ailleurs. Tout le monde sait l’attachement que j’ai pour ce club, cette ville, ces supporters. Point. »

Vainqueur a donc privilégié l’OM après une année à la Roma où il a très peu joué.

« Je tire du positif de mon passage à la Roma. Quand tu arrives là en tant que milieu de terrain et que devant toi, tu as des joueurs comme De Rossi, Nainggolan – qui est un monstre – et Pjanic, on ne peut que prendre de l’expérience. J’aurais aimé plus mais le système a fait que c’était comme cela. »

À Marseille, le joueur de 27 ans arrive dans un club qui a vécu un été très mouvementé avec un mercato très animé et un changement d’actionnariat.

« Le rachat ne touche pas les joueurs. On s’occupe du terrain. La moitié des joueurs du noyau est nouvelle, la mayonnaise doit prendre. Je pense qu’on peut faire de belles choses. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire