Un surnombre dans l’axe efficace, un noyau qui garde de nombreuses ressources : ce Standard est bien sur les bons rails

Un surnombre dans l’axe efficace, un noyau qui garde de nombreuses ressources : ce Standard est bien sur les bons rails

Mouscron n’était peut-être pas dans son match, mais ce Standard a été réellement impressionnant en première période.

Il ne faut pas forcément tenter de faire du Guardiola pour jouer un football dominant, rapide et redoutable offensivement. Les Rouches ont réussi à s’installer assez vite dans le camp adverse et ont été maîtres de leur sujet jusqu’à l’auto-but. Ce Standard peut donc encore être plus solide sur la longueur, mais la période de temps qui a mené aux deux buts de Lestienne est très intéressante.

Il n’y avait pas de Carcela au coup d’envoi, mais bien Mpoku et Amallah en compagnie de Lestienne. Deux joueurs qui ont l’habitude de faire des courses vers l’axe balle au pied quand ils sont décalés. Grâce aux nouveaux latéraux, plus fiables, les couloirs peuvent être laissés à Gavory et Vojvoda en possession. Ce qui fait que Mpoku, Amallah, avec Bastien et Cimirot comme appuis, ont pu combiner à plusieurs reprises avant de pouvoir trouver rapidement un autre partenaire.

Mouscron a semblé noyé face à tous ces mouvements, Bruno Godeau soulignait d’ailleurs cet aspect. Deux autres Rouches peuvent profiter de ce système : Maxime Lestienne, qui lui aussi circulait beaucoup pour partir dans le dos de la défense depuis l’axe, et Renaud Emond, qui reste à l’affût des ballons jouables et qui travaille toujours autant en déviation.

Amener le danger des deux manières

« L’axe est important, mais il faut être capable de faire les deux », commente Michel Preud’homme. « Malheureusement trop peu de centres sont arrivés, sauf celui de Gavory sur le but, Mergim en a lui raté quelques-un. On doit être capable d’amener le danger des deux manières. Il est important que toutes les positions soient remplies, pour donner beaucoup de solutions au porteur du ballon. »

Si les Liégeois doivent encore gagner en solidité défensive avant le retour de Vanheusden, les signes d’évolution lors de cette nouvelle saison sont prometteurs. Ce noyau grandira encore, puisque des joueurs comme Carcela, Mpoku et Limbombé vont encore gagner en condition et que d’autres n’ont pas encore été utilisés, ou presque : Boljevic, Halilovic, Oularé et Avenatti.

Tenir tout le monde prêt

Cette largeur d’effectif ne sera pas des plus simples à gérer, mais Michel Preud’homme pratique déjà une petite rotation avant le début d’une période qui s’annonce éprouvante. « Je ne le fais pas pour les égos, mais pour tenir tout le monde prêt. En septembre, octobre, novembre et décembre, on va jouer tous les trois jours avec la Coupe de Belgique et l’Europa League, sans compter que certains auront des matches internationaux. Je ne dois donc pas compter que sur douze ou treize joueurs. La semaine prochaine peut-être que d’autres joueront. »

Le Standard, qui devra notamment parvenir à se montrer redoutable plus régulièrement à l’extérieur, est en bonne posture. « On peut toujours s’améliorer. On ne va pas faire de grandes déclarations et dire qu’on est là, on n’a joué que quatre matches. On est bien, mais il y a encore du travail. »

Read more: https://www.walfoot.be/news/2019-08-19/un-surnombre-dans-laxe-efficace-un-noyau-qui-garde-de-nombreuses-ressources–ce-standard-est-bien-sur-les-bons-rails#ixzz5x4O5DCpD

2 Comments

    • VanMoer60

      20 août 2019

      Zut! Je voulais dire avant que MPHlui même dit que l’axe est important mais les centres aussi. Cela me rassure un peu car c’est ce qu’il avait annoncé en début de saison

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.