Un séduisant Mouscron-Péruwelz tient le Standard de Liège en échec

Samedi après-midi (18h), pour la 4e journée de Jupiler Pro League, le Royal Mouscron-Péruwelz et le Standard de Liège ont partagé l’enjeu (1-1). Après trois défaites consécutives, les Hurlus décrochent leur premier point de la saison en championnat.

L’entraîneur du RMP Cedomir Janevski reconduisait le même onze de base qu’en seconde période au FC Malines (3-1), c’est-à-dire avec Yaya Boumediene sur le flanc droit, à la place de Corentin Kocur (blessé). Dans l’entrejeu, Luigi Vaccaro conservait donc la préséance sur un François Marquet de retour de l’infirmerie.

L’entraîneur du Standard Slavoljub Muslin, lui, opérait deux changements par rapport à la victoire à Waasland-Beveren (1-0). Beni Badibanga et Ivan Santini retrouvaient une place de titulaire, au détriment de Faysel Kasmi et Mohamed Yattara.

Sous les yeux d’un certain Laurent Ciman, présent dans le kop visiteur, le début de rencontre fut à l’avantage des Hurlus, qui affichaient les meilleures velléités, avec notamment un Boumediene inspiré face au club de son coeur.

Peu après le premier quart d’heure, Yohan Thuram devait s’employer pour détourner une belle frappe de Tristan Dingomé (16e). Sur le corner qui suivait, la frappe d’Anice Badri s’envolait à côté de la lucarne.

La réaction liégeoise ne tardait point. Sur coup franc d’Adrien Trebel, la tête de Jelle Van Damme obligeait Ofir Marciano à la claquette (22e). Sur le corner, le portier israélien fut à nouveau à la parade devant une reprise du back gauche du Standard.

Le répit fut cependant de courte durée. Sur un centre de Van Damme, la tête d’Anthony Knockaert fit mouche, malgré l’intervention de Marciano (0-1).

Après une interruption de quelques minutes suite à un lancement de fumigènes, la partie pouvait reprendre. Les Mouscronnois tentaient de revenir au score mais devaient se heurter à une équipe liégeoise bien regroupée.

À la 42e minute, Thuram détournait une frappe de Badri. Sur le corner de Julian Michel, la tête de Thibault Peyre fit mouche (1-1).

En seconde période, l’intensité de la partie diminuait. Emprunté, le Standard de Liège ne parvenait pas à contrarier une équipe locale qui prenait davantage confiance en elle au fil des minutes.

Le danger aurait pu venir sur phase arrêtée mais le coup franc de Julien de Sart filait de peu côté (60e), tandis que Mohamed Yattara, fraîchement monté au jeu, fut trop court pour prolonger un corner de Trebel dévié par Knockart (62e).

À distance, les Rouches ne parvenaient pas non plus à trouver le cadre, à l’image des tentatives de Yatatra (67e) et d’Eyong Enoh (74e).

Face à tant d’imprécisions ligéoises, le RMP jouait sur du velours

Face à tant d’imprécision, le RMP jouait sur du velours. Peu inspiré, Ivan Santini loupait son duel face à Marciano (76e). En contre-attaque, Filip Markovic loupait également une jolie balle de match, faute d’altruisme (88e).

Dans les arrêts de jeu, après un tacle manqué de Teddy Mézague, le joker Jonathan Legear, qui ne s’attendait pas à une telle offrance, ratait l’immanquable (90e +1). Le Standard avait définitivement laissé passer sa chance. Et malgré un ultime contre mouscronnois signé Nikola Aksentijevic, stoppé net par Thuram, le score n’allait plus changer.

Après trois défaites consécutives, Mouscron-Péruwelz décroche son premier point de la saison en championnat. Le Standard de Liège, lui, n’a pas forcément rassuré, avant son déplacement européen de jeudi prochain en Norvège, à Molde.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire