Search

Trebel : « Le mercato ne m’a pas perturbé »

Adrien Trebel ne croisera pas, sur la pelouse de Sclessin, son compatriote et ami Claudio Beauvue, sur la touche depuis sa rupture du talon d’Achille intervenue à la mi-avril 2016.

« Il ne m’a dit que du bien du Celta », confie le capitaine des Rouches, qui comme par enchantement a retrouvé, face à Genk, toutes ses sensations après avoir évolué, depuis le début de la saison, en sous-régime. « Cela n’a rien à voir avec le mercato, qui ne m’a pas perturbé », explique- t-il. « C’est de l’histoire ancienne. je suis là pour l’équipe. Le souci, c’est que je n’étais pas prêt physiquement après avoir été victime en fin de saison dernière d’une blessure. Ici, je commence à retrouver le rythme… »

Au point d’être « impatient », selon ses termes, d’en découdre avec le Celta Vigo. « On a tous hâte que cela commence », dit encore Trebel qui, prudent, se refuse à évaluer les chances liégeoises de qualification. « On ne va pas tirer de plans sur la comète. Ce que je sais, c’est qu’on a devant nous six matches pour prendre du plaisir et élever notre niveau de jeu et qu’on va se donner à 100% lors de tous ces rendez-vous. »

Ce sera un passage obligé si le Standard veut faire vaciller le Celta. « Le Standard est une équipe très agressive, qui presse haut et possède de très bons joueurs, surtout sur les flancs », explique Eduardo Berizzo, le coach argentin de l’équipe galicienne, qui a décidé de titulariser Rossi derrière Iago Aspas. « On la respecte beaucoup…»

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire