À l’heure d’analyser la valeur des renforts estivaux, ils étaient nombreux à critiquer l’action de la du .

En gros, il s’agissait d’un panique comme pouvait le laisser croire les quatre qui ont signé le dernier jour du marché des transferts et les arrivées, le lendemain, de Belfodil et Soares. Il s’agissait aussi d’un mercato loupé plus axé sur la quantité que la qualité..

Deux mois et demi plus tard, les langues ne se délient plus avec autant d’acidité. En plus de dix semaines, chacun a pu s’apercevoir de l’apport que nombre des transferts pouvaient amener. Le Standard a en effet réalisé au moins quatre bonnes pioches. Quatre éléments sur lesquels les avis sont unanimes quant à leur potentiel. À tel point qu’à l’image d’un Valdés la saison dernière – même si cela ne fut pas une réussite – on se demande encore aujourd’hui comment un Belfodil a pu atterrir au Standard et non dans un club plus relevé. Laifi s, Raman et Sa fi gurent aussi au rang de réussites.

3,5 MILLIONS €

Mais à l’analyse, ce mercato est aussi la preuve qu’avec un peu de travail et d’intelligence, il n’est pas nécessaire de toujours dépenser des millions pour enrichir son noyau. En gros, le Standard n’aura pas dépensé plus de 3,5 millions pour attirer douze éléments. Certes, quatre sont prêtés mais deux n’ont déjà plus d’avenir à Sclessin. Le Standard a en fait dû délier les cordons de la bourse pour attirer la jeunesse de Raman, Mbenza et autre Cissé. Pour le reste, ce sont des joueurs libres qui ont été attirés à Sclessin. Avec néanmoins comme la saison dernière, un échec financier. L’été précédent, Yattara avait coûté 2 millions. Cette fois, le Standard a misé 600.000 euros sur Touré. Deux flops sportifs.

Belfodil et Raman ont l’ADN du Standard

Le transfert d’Ivan Santini à Caen n’a pas toujours été bien compris. «Il n’était pas une solution d’avenir pour le club» avait pudiquement expliqué le président Bruno Venanzi. À 27 ans, le Croate ne faisait pas l’unanimité au sein de la direction sportive du club, en particulier auprès de Daniel Van Buyten. Dans ces conditions, le Standard ne pouvait pas décemment refuser les 2,6 millions offerts par le club normand. Pour autant, toutefois, qu’il y ait des solutions de rechange. Et si elles existaient déjà en interne avec des Emond, Yattara, Tetteh et Ryan Mmaee qui n’avaient guère convaincu, le matricule 16 a sondé le marché.

Avant le départ de Santini, il avait déjà recruté Raman (22 ans) et Mbenza (20). Le premier est clairement une réussite. Non seulement il a déjà marqué à quatre reprises en championnat, mais il possède clairement l’ADN du Standard. Un joueur qui ne compte pas ses efforts, même si parfois il doit calmer son impétuosité, a toujours plus de chance d’être apprécié par les fans de Sclessin. Néanmoins, après avoir fait le constat que le noyau ne possédait pas offensivement toutes les qualités requises, le Standard a misé sur Belfodil (24) et, un peu en dernière minute, sur Sa (28). Belfodil avait pour lui sa carrière en Italie mais aussi un an dans les Emirats. Malgré tout, l’Algérien voulait revenir en Europe quitte à voir fondre ses émoluments.

PUSIC ÉCONDUIT

Et visiblement, cette saison, ce n’est pas l’argent qui le motive mais bien la volonté de retrouver le haut niveau. Un plus pour le Standard où il a signé un contrat d’un an plus un en option. Le cas d’Orlando Sa est différent dans la mesure où il n’était pas en tête de liste. Le dernier jour du mercato, l’Autrichien Martin Pusic (29) s’était déplacé à Sclessin avant de se faire éconduire parce qu’il avait décidé de revoir ses prétentions financières à la hausse.

Depuis, il n’a inscrit que deux buts en neuf matchs avec Midtjylland. Les Liégeois, eux, ont pris langue avec Orlando Sa. Avec bonheur tant le ratio temps de jeu-buts du Portugais, auteur de 6 réalisations en 396 minutes de championnat, est impressionnant. Comme il a signé un contrat de quatre ans, le club espère évidemment qu’il va poursuivre sur cette lancée. La dernière grande réussite est défensive. Quand Milos Kosanovic s’est blessé au genou en mai dernier, le Standard a dû se mettre à la recherche d’un arrière central. Et via l’Olympiacos, même si Olivier Renard l’avait déjà noté dans son calepin quand il était à Malines, le Chypriote Konstantinos Laifis (23) a signé un prêt de deux ans. Après des débuts difficiles car il était à court de forme en raison d’une blessure, il a pris une vitesse de croisière intéressante au point d’être l’un des défenseurs les plus réguliers de la saison.

Gillet reste en tête des clean sheets

Parmi les recrues estivales,Jean-François Gillet peut se targuer d’affi cher le meilleur de temps de jeu. Hormis une petite blessure qui l’a empêché de tenir son rang au Club Brugeois (5e journée), il a tout joué avec Yannick Ferrera. Avec Aleksandar Jankovic (qui était aussi son entraîneur la saison passée à Malines), toutes compétitions confondues, il a enchaîné douze titularisations consécutives avant de céder sa place à Guillaume Hubert. Cette soudaine rétrogradation dans la hiérarchie trahit une insatisfaction dans le chef du coach serbe alors que le 3e gardien des Diables lors du dernier Euro trône toujours en tête des clean sheets (6, tout comme Ludovic Butelle, devancé par le Soumagnard qui a moins joué en championnat que son confrère « Blauw en Zwart »). Un gardien du Standard doit gagner des points, la bataille est indécise entre Gillet et Hubert. Le Brésilien Wallyson Malmann, prêté par le Sporting Portugal, bénéficie toujours d‘un crédit parce que ses deux apparitions en championnat (48 minutes sur le côté droit contre Waasland-Beveren et 45 minutes dans l’axe de l’entrejeu contre Mouscron) ont été saluées positivement par ses équipiers. Contre l’Excel, il avait notamment apporté plus de verticalité dans le après avoir pris la place d’Enoh. Son potentiel est encore relativement inexploité mais la concurrence est énorme avec Cissé, Trebel et Enoh. Signe qui ne trompe pas : à l’inverse de Touré, il a reçu du temps de jeu en match amical contre Willem II.

JOKER DE LUXE

Dans le même secteur de jeu, Ibrahima Cissé n’a plus besoin de prouver sa valeur mais simplement qu’il a franchi un palier en accumulant du temps de jeu à Malines (où Jankovic était aussi son entraîneur). Il a payé la défaite en Supercoupe avec Ferrera avant d’’être victime d’un pépin physique contre Charleroi. Avec son but supersonique au Panathinaïkos, l’ancien international Espoirs (5 titularisations en 9 apparitions) a réaffi rmé qu’il pouvait être mieux qu’un simple remplaçant. Isaac Mbenza a un peu souffert du changement de politique opéré en fi n de mercato par la direction liégeoise. C o n s i d é r é comme un transfert majeur (avec une seule saison réellement pleine en Ligue 2 à Valenciennes) comme Benito Raman, le Bruxellois s’est surtout transformé en joker de luxe. Sur papier, il est apparu à 15 fois en 19 matches sur la pelouse mais ne compte pas la moindre titularisation pour un total de 288 minutes ! Son plus beau fait d’armes est un tir sur le poteau à l’Ajax. Ses dernières entrées au jeu ont été intéressantes mais de là à renvoyer sur le banc un Belfodil, Orlando Sa, Dossevi ou Edmilson, il y a (encore) de la marge.

Pas la moindre minute de jeu pour Farès Bahlouli

Réaliser le sans-faute lors d’un mercato est quelque chose d’utopique. Il y a toujours bien un joueur ou l’autre qui ne répond pas aux attentes. Plus un club transfère, plus les risques sont bien sûr présents. Avec 12 arrivées cet été, le Standard s’est inévitablement exposé aux erreurs. Birama Touré fut la deuxième recrue du Standard et entre pleinement dans cette catégorie. Arrivé en droite ligne de Nantes, le médian défensif ne compte que deux titularisations, dont une au FC Bruges avec un but à la clé, et ce sous l’ère Yannick Ferrera. Depuis ? Le néant, ou presque. Aleksandar Jankovic n’a fait appel à ses services que pour deux maigres minutes. Rien d’autre. Pire, le Malien de 24 ans passe le plus clair de son temps avec les U21. Son comportement, souvent trop nonchalant, est mis en cause. Il doit absolument changer d’attitude s’il veut que le Serbe lui accorde un jour une autre chance. De chance, Farès Bahlouli, lui, n’en a tout simplement pas eue. Aucune apparition en match offi ciel de l’équipe première depuis sa signature dans les dernières heures du mercato. Une situation qui ne plaît évidemment ni au joueur, ni à Monaco (club propriétaire) et encore moins à son entourage. Le Franco-algérien est allé à Sclessin dans l’espoir de relancer sa carrière. Formé à Lyon, il a longtemps ébloui par sa technique balle au pied et sa vision offensive du football… sans jamais confi rmer ses bonnes dispositions. Il est arrivé hors forme en bord de Meuse et a travaillé dur pour perdre les quelques kilos qu’il comptait de trop. Mais malgré cet effort, il n’a toujours pas convaincu. Au Standard, on lui reproche notamment de ne pas suf f isamment se concentrer sur son travail défensif. À ce rythme, il sera rapidement de retour à Monaco en janvier puisqu’il jouit d’une clause de départ. Elderson est lui aussi prêté par le club monégasque, mais en ce qui le concerne, le Standard dispose d’une option d’achat… qu’il ne risque pas de lever si le Nigérian n’élève pas son niveau de jeu. Andrade blessé, il vient d’enchaîner 4 rencontres au poste de titulaire. S’il n’a pas réellement déçu contre Waasland/Beveren et Gand, il s’est écroulé à Ostende avant de complètement boire la tasse au Panathinaïkos, à tel point qu’Alekasandar Jankovic s’est empressé de le sortir à la pause. Corentin Fiore l’a remplacé avec brio et lui est tout simplement passé devant dans la hiérarchie. Elderson est donc devenu le troisième arrière gauche des Rouches. En défense toujours, Soares a déçu. Arrivé le 1er septembre puisqu’il était libre de tout contrat, il a logiquement mis du temps à entrer en ligne de compte avant que le coach ne lui accorde pas mal de crédit. Il n’a certes pas toujours démérité, mais ses interventions sont régulièrement approximatives et ses erreurs trop fréquentes à un poste si critique. Il est loin, très loin de rassurer ses équipiers..

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Utilisateurs en ligne

Users: 32 Guests, 3 Bots

Suivez-nous sur Twitter

Sondage

Orlando Sa peut-il déjà être considéré comme un transfert réussi?

View Results

Loading ... Loading ...

Le Site Officiel

JPL – Classement 16/17

RankUserPoints
1webmaster208
2Drache202
3Alirouche196
4Monteforte Stephano190
5Fagnard189
5Wali-Rouche189
7Rouge007182
8Cacahuete181
9standarmen180
10Troppo179

Full results

JPL – Stats des utilisateurs 16/17

KSC Lokeren vs Z. Waregem
0–212.5% [1]
1–012.5% [1]
1–225% [2]
2–150% [4]
KAS Eupen vs Sporting Charleroi
1–012.5% [1]
1–212.5% [1]
1–112.5% [1]
3–112.5% [1]
2–212.5% [1]
2–137.5% [3]
KV Courtrai vs STVV
1–012.5% [1]
2–025% [2]
2–162.5% [5]
RSC Anderlecht vs FC Bruges
2–312.5% [1]
0–112.5% [1]
1–225% [2]
2–150% [4]
La Gantoise vs KV Ostende
1–112.5% [1]
1–012.5% [1]
2–025% [2]
2–150% [4]
Standard de Liège vs KVC Westerlo
2–112.5% [1]
1–012.5% [1]
3–125% [2]
3–025% [2]
4–025% [2]
W. Beveren vs KRC Genk
0–212.5% [1]
1–112.5% [1]
1–012.5% [1]
2–125% [2]
1–237.5% [3]
Excel Mouscron vs FC Malines
0–212.5% [1]
1–112.5% [1]
1–012.5% [1]
2–125% [2]
1–237.5% [3]

The Champions – Viva Standard !

Socios Standard

Les clubs de supporters

Articles triés par catégorie

Archives

Prochaine rencontre

Streaming TV

Résultats – Journée en cours

Classement JPL 2016/2017

Résumé de Charleroi – Standard

Boîte à suggestions

Coupe Belgique

EL : Résultats – Matches par groupe

Classement EL