Quels Standardmen peuvent gagner leur place dans le onze de base?

Jankovic voulait donner la chance à tout le monde, mais un onze de base se dessine clairement à l’heure actuelle. Le match de Coupe a aidé le coach, certains devront se montrer très patients pour retrouver du temps de jeu

Le Standard est désormais dans le top 3 avec un bilan parfait en championnat et un match satisfaisant en Europa League sous la direction de Jankovic. L’équipe tourne bien, poussée par les renforts de fin août, mais malgré le large noyau, un groupe restreint se dégage pour les places de titulaires.

Au poste de back droit, Collins Fai a retrouvé le onze grâce à Jankovic et ce changement est payant. Lors du match à Geel, Goreux a de nouveau montré ses lacunes et ses limites, ce qu’a remarqué l’ex-coach de Malines. L’Haïtien n’était pas repris contre Eupen. Il n’a pas été séduit non plus par l’apport de Fiore, dont nous avions déjà évoqué ses manquements dans le jeu offensif.

Andrade, qui avait perdu sa place après notamment un très mauvais match à Zulte, semble être en bonne confiance et a été l’auteur d’un assist et d’un pré-assist contre Eupen. Reste à gagner le duel avec Echiejile. L’international nigérian a encore besoin de temps pour être bien au Standard, le Colombien devra être à la hauteur sur la durée.

Dans l’axe, Scholz et Laifis ne seront pas inquiétés par Soares même si ce dernier sera utilisé sans crainte par Jankovic pour faire tourner. Quand Kosanovic reviendra, il devrait bousculer beaucoup de choses avec une défense à trois mais ce n’est pas pour tout de suite. On ne parle plus d’Arslanagic par contre.

Dans le milieu, Trebel a retrouvé sa meilleure forme et Enoh reste sobre mais efficace. Le Camerounais participe même un peu plus au jeu et est pour l’instant un petit cran au-dessus d’Ibrahima Cissé. Concernant Birama Touré, l’ex-Nantais n’a pas vraiment convaincu et doit se contenter d’un rôle de réserviste.

Sur les flancs, Dossevi est incontestable à droite. Côté gauche, cela se jouera sur la forme du moment entre Edmilson et Dompé. En n°10, Belfodil semble lui aussi incontournable, même si Bahlouli et Wallyson pourraient apporter beaucoup à ce poste.

Devant, il sera difficile pour Orlando Sa de prendre la place d’un Raman généreux comme Jankovic aime. Le Portugais, au profil comparable à Santini, a encore besoin de temps pour avoir un impact comparable à celui du Croate.

Pour Emond et Yattara, la messe semble être dite et pour Ryan Mmaee, il devra montrer largement plus que ce qu’il réalisé durant 45 minutes à Lokeren. Jankovic le fera encore jouer, mais il doit faire attention à ne pas décevoir trop souvent comme le fait son jeune équipier Beni Badibanga.

Une véritable hiérarchie commence donc à être claire. Mais dans le football, la vérité d’un jour n’est pas toujours celle du lendemain.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire