Vous êtes ici
Home > Standard-Rouche.be > « Quand le Standard va-t-il recadrer Sa Pinto? »

« Quand le Standard va-t-il recadrer Sa Pinto? »

Sa Pinto et les journalistes, ce n’est pas une grande histoire d’amour.

Entre arrogance et agressivité, l’entraîneur du Standard s’est une nouvelle fois emporté face à un représentant de la presse, Patrick Stein en l’occurrence, de la chaîne Be TV. A la fin du partage entre le Standard et l’Antwerp, Sa Pinto a préféré passer ses nerfs sur le journaliste au lieu de s’interroger sur la baisse de régime de son équipe après la mi-temps.Joachim Mununga, consultant VooFoot, n’a pas épargné le coach portugais.

« Pour un grand club comme le Standard, je me demande quand est-ce qu’on va recadrer cet entraîneur », analyse-t-il. « Qu’est-ce qu’il a apporté au Standard jusqu’à présent que pour faire autant de cinéma au bord du terrain et pour autant ternir l’image du club? (…) Son agressivité envers le journaliste, qui ne fait que son travail, je me demande jusqu’à quand le Standard va accepter ça. Sans parler du contenu, de l’analyse de l’interview…. », prolonge le consultant de la chaîne sportive à péage.

Sur les réseaux sociaux, le mépris et l’agressivité verbale de Sa Pinto ont été épinglés par les internautes. Ce n’est pas la première fois que l’ex-jouer du Standard se montre aussi détestable à l’interview. Mathieu Istace (Proximus 11) avait déjà subi les foudres de l’entraîneur liégeois.

Commentaires

Commentaires

6 thoughts on “« Quand le Standard va-t-il recadrer Sa Pinto? »

  1. Pauvre petit pseudo journalistes il cherche la polémique,pose des questions à la con erse fait recarder mais Bon Les journaleux de Proximus a l image de Délire se prennent pour des sommités faudrait que Proximus les recardent car l image elle est minable

  2. Il n’en demeure pas moins que même si les journalistes sont parfois en dessous de tout et mériteraient une carte jaune ou rouge, notre entraîneur se doit de représenter le club dignement. Comment dire aux joueurs ou aux supporters d’être corrects quand l’entraîneur ne l’est pas ! En ce qui me concerne son comportement au bord du terrain m’exaspère et j’en suis honteux. Comme déjà dit , le plaisir de la victoire à Anderlecht a été gâché par son attitude, il est dommage de ne pas pouvoir profiter pleinement d’une victoire contre les barbies. Pour terminer, je constate quand même que tout le monde se focalise sur Sa Pinto mais personne ne relève que sans jet de gobelets de bière, ce match se passait correctement. La faute est en premier lieu chez les supporters mauves, où apparemment on peut jeter ce qu’on veut sur le terrain sans huis clos! OK pour punir Sa Pinto mais il faut que les premiers responsables soient punis aussi !

  3. Tout à fait d’accord avec Sigur ! Ils se sont d’ailleurs pas privé pour une fois de le dire, hier soir, à la tribune -, estimant que le cirque de Sa Pinto avait bien servi les interets des mauves, éclipsant leur mauvaise prestation et l’attitude de leurs supporters !

Laisser un commentaire

Top