Le Standard pourra détecter les meilleurs jeunes de 15 clubs

Le Standard a officialisé, hier soir à Sclessin, en présence de Réginal Goreux et Matthieu Dossevi, qui avaient tenu à marquer leur soutien au projet, le réseau de clubs partenaires qu’il lancera à partir de la saison 2017-2018. « Ce projet fait partie du plan de renforcement et de redéploiement de notre centre de formation », explique le président Bruno Venanzi, heureux de l’important return obtenu. Concrètement, 22 clubs labellisés 2 et 3 étoiles de la province de Liège avaient été contactés par le Standard, qui leur avait envoyé dans la foulée une convention de partenariat. À l’arrivée, 14 d’entre eux ont décidé de rejoindre le réseau. Il s’agit du Stade Waremmien, CS Sart-Tilman, RFC Tilleur, de la CS Jeunesse Verviétoise, du FC Saive, de La Calamine, Huy, du Franchimontois, de Fléron, Hannut, Verlaine, Templiers-Nandrin, Beaufays et Warsage. « Plus la Royale Entente Bertrigeoise », ajoute Bruno Venanzi, « sur base d’une candidature spontanée. »

« L’objectif, c’est bien sûr de renforcer qualitativement l’Académie, en disposant, en matière de détection, des informations relatives aux joueurs les plus prometteurs des catégories U6 à U12 », détaille le patron de Sclessin. « Mais dans le respect des clubs partenaires, puisque le Standard s’est engagé sur une douzaine de points. À titre d’exemple, un joueur qui signe chez nous mais, parce qu’il ne parvient pas à s’adapter ou pour une autre raison, doit repartir dans son club d’origine pourra le faire sans devoir verser des indemnités de formation… »

C’est à Maxime Filot, son ADN directeur et président d’un club partenaire, le FC Saive, que le Standard doit cet ambitieux projet qu’ont développé quelques clubs français, dont le FC Metz. « Ce projet qui renforce l’ancrage provincial du Standard n’est pas figé », insiste-t-il. « Le but, dans un second temps, c’est de l’ouvrir au niveau régional, puis national, et notamment au Limbourg. Et d’enrichir la convention… »

Qui prévoit par exemple l’organisation d’un tournoi pour les clubs partenaires, dont les entraîneurs en formation pourront venir assister à des entraînements du Standard. Ou encore l’octroi d’une réduction commerciale au Fan Shop du club liégeois à l’ensemble des affiliés des clubs du réseau. « Que 80 % des clubs labellises ACFF 2 et 3 étoiles aient signé cette convention est un signal très fort «, dit encore Maxime Filot, qui sera l’interlocuteur privilégié de clubs qu’il entend, dit-il, valoriser. « L’officialisation de ce projet constitue un pas en avant dans notre politique de formation », conclut-il, sachant que si ce partenariat est lié à l’obtention par le club partenaire du label 2 ou 3 étoiles, le club qui le perdra disposera d’une année pour tenter de la récupérer, sans quoi il perdra automatiquement sa qualité de club partenaire.

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire