Le Standard ne peut pas concurrencer Anderlecht: « Trop pour nous »

Cet été, Sofiane Hanni a choisi Anderlecht. Le joueur avait le choix entre les Mauves ou le Standard. Olivier Renard explique pourquoi il n’est pas venu à Sclessin.

Hanni réalise un excellent début de saison avec Anderlecht. A peine arrivé et le voilà déjà capitaine. L’Algérien a déjà pu poser sa griffe sur le jeu anderlechtois. Le Standard se mord il les doigts de ne pas avoir fait l’effort pour attirer le joueur ? Non.

Dans le dernier Sport/Foot Magazine, Olivier Renard est revenu sur cet épisode, comparable à celui de William Vainqueur. Le problème, pour les Liégeois, ce sont les salaires. « Quand on a appris ce que Sofiane pouvait gagner à Anderlecht, on a décidé de ne pas s’aligner sur de tels montants », explique le directeur sportif des Rouches.

Ne croyez pas que j’ai un président picsou qui veut mettre une carotte à ses supporters

Depuis le départ de Roland Duchâtelet, le Standard a décidé de mettre de l’ordre dans ses finances et en particulier au niveau de la masse salariale. ‘Bruno Venanzi souhaite gérer son club en bon père de famille. Il a un regard sur la masse salariale globale mais il peut encore aller très haut. Ne croyez pas que j’ai un président picsou qui veut mettre une carotte à ses supporters », conclut Renard.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire