Le Standard et Charleroi se neutralisent au terme d’un match brouillon: les Rouches sont encore plus sous pression

Le Standard n’a pas réussi à effacer ses doutes face à son rival carolo, bien mieux en place en début de rencontre. Les Rouches ont été plus à leur avantage en deuxième période, sans toutefois parvenir à ouvrir le score.

Le premier choc wallon de cette première saison de Division 1A arrivait parfaitement à point pour le Sporting Charleroi, alors que le timing semblait bien plus serré pour le Standard, en plein doute. Et cela se voyait directement sur le terrain : les Carolos mettaient directement la pression offensive et profitait des errances de la défense liégeoise pour donner quelques sueurs froides à Jean-François Gillet. A la dixième minute, les Zèbres réclamaient même un penalty pour un débordement de Fall bloqué de l’épaule par Laifis. L’arbitre estimait toutefois qu’il n’y avait rien.

Les occasions restaient minimes en début de rencontre : les bonnes infiltrations d’Edmilson ou de Trebel pour Raman, en pointe du Standard pour la première fois de la saison, ne trouvaient pas le chemin du but ; de même que les tentatives de Pollet et Fall du côté carolo. C’est bien simple : les gardiens n’ont touché aucun ballon avant la première demi-heure de jeu. Les plus belles occasions arrivaient en fin de première période, avec notamment une frappe de Fall contrée par Enoh, juste devant le but liégeois. Les Zèbres clamaient encore qu’une main de Dossevi devait être sifflée juste avant la pause, mais l’arbitre répliquait qu’il n’y avait rien à siffler.

La deuxième période s’annonçait bien plus animée. Pollet parvenait ainsi à triompher de la défense adverse pour pousser la balle, depuis le petit rectangle, tout juste à côté du poteau droit de Gillet, avant que Touré manque de peu le cadre sur une ouverture de Dossevi sur le flanc droit. L’intensité baissait côté carolo au fil de la rencontre, et le Standard en profitait pour remettre de la pression dans le camp carolo. Jusqu’à cette faute de Scholz sur Tainmont, qui semblait mener à une carte rouge pour le défenseur du Standard, déjà pénalisé d’une carte jaune. Mais l’arbitre restait encore silencieux…

Le score restait donc à 0-0, sous les sifflets du public de Sclessin, au terme d’une rencontre terne, qui ne fera finalement plaisir, à moitié, aux supporters du Sporting Charleroi, qui restent sur un bilan de huit points sur douze. Pour le Standard, les cinq points engrangés durant ces quatre premières journées ne risquent pas de satisfaire le public liégeois.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire