Vous êtes ici
Home > Standard-Rouche.be > Standard-Charleroi: deux casseurs de voitures arrêtés

Standard-Charleroi: deux casseurs de voitures arrêtés

Deux individus ont été privés de liberté et déférés lundi au parquet de Liège après les débordements qui se sont produits dimanche à l’issue du match Standard-Charleroi au stade de Sclessin (Liège). On leur reproche d’avoir dégradé de nombreux véhicules qui se trouvaient dans le parking du stade. Ils ont été libérés avec une citation à comparaître devant le tribunal correctionnel, a précisé lundi le parquet de Liège.

A l’issue de la rencontre, la police a été appelée à intervenir sur le parking du Standard où deux individus avaient été aperçus en train de commettre des dégradations sur des véhicules. Des rétroviseurs ont été cassés ou arrachés et la carrosserie a été abîmée en divers endroits. Selon la police, une centaine de véhicules ont été endommagés.

20 et 21 ans
Les deux suspects, âgés de 20 et 21 ans, sont originaires de Sambreville (province de Namur). L’un d’eux a avoué avoir commis ces dégradations avec son camarade, expliquant qu’ils avaient consommé de l’alcool et, sans véritable raison, qu’ils s’en étaient pris aux véhicules se trouvant sur leur passage.

Heurts après le match
Après le match, la police a également dû intervenir lorsque des supporters du noyau dur du Standard, voulant en découdre, se sont dirigés vers la tribune visiteur. Ils en ont été empêchés mais l’usage d’autopompe fut nécessaire afin de disperser certains supporters qui lançaient des projectiles sur les forces de l’ordre. Au total, 14 policiers, et non 13 comme annoncé dimanche soir dans un communiqué, ont été légèrement blessés. Quatre personnes ont été arrêtées de manière administrative.

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Top