Standard : Bad boys, Cow-boys … ou victimes ?

Le Standard est leader au classement des cartes jaunes (44) et à celui des rouges (6). Anderlecht, c’est 0 rouge, 28 jaunes, Charlero, c’est 1 rouge et 25 jaunes. Gand, Genk, RMP et OHL, c’est 1 rouge.

Rien que sur les deux dernières rencontres (à Zulte-Waregem et à Waasland-Beveren), les Liégeois ont reçu 5 jaunes et 2 rouges et si au stade Arc-en-ciel, ça n’a pas empêché la victoire, au Freethiel, l’exclusion d’Arslanagic à la 37è a obligé le Standard à se satisfaire d’un partage.

« Est-ce grave, Docteur ? Quelle est l’origine du mal, et quels remèdes apporter au malade ? »

Oui, c’est grave, parce qu’à chaque fois les exclusions puis les suspensions privent l’équipe de joueurs cadres : Van Damme (6 jaunes), Knockaert (6), Trebel (4), et Goreux (3 journées) ; et bientôt Teixeira, Enoh et Yatabaré (3 jaunes chacun). C’est aussi l’image du Matricule 16 qui en souffre, et sa réputation auprès du corps arbitral.

L’ origine du mal ? Difficile à dire. Les joueurs de la Cité Ardente n’ont jamais été des agneaux, c’est une marque de fabrique. La situation au classement et la volonté farouche, insufflée par Yannick Ferrera, de remonter la pente, expliquent partiellement les nombreuses cartes reçues. Après Zulte-Waregem, Yannick Ferrera a évoqué un manque de maturité de la part de ses joueurs. Manque de sang froid et d’intelligence, aussi ? Peut-être ! Inexcusable pour des joueurs chevronnés. Pour certains, contester virulemment les décisions de l’Homme en noir est devenu une habitude.

L’ Arbitrage est-il en cause ? Certes, à Beveren, l’arbitre Laforge aurait dû jaunir Milosevic à une ou deux reprises (semelle sur Milec et poussée sur Arslanagic avant le tacle de ce dernier), et peut-être rougir Myny pour sa faute jambe tendue sur Dossevi. Mais la jaune de Knockaert (faute évidente et rouspétances en permanence) et celle du Capitaine Van Damme (gain de temps et gestes souvent déplacés dont un bras d’honneur qui n’échappera probablement pas à la Review Commission), de même que les exclusions de Trebel et Goreux la semaine passée sont justifiées et doivent pousser les joueurs, le staff, mais aussi la Direction, à la réflexion : parce que le problème devient un des obstacles au redressement du Standard.

Le Remède ? C’est au coach à trouver les mots (ou les mesures ?) justes. Mais son propre comportement devant son banc sera peut-être un handicap? Un Coach mental ? pourquoi pas ?!

Et si on demandait à Daniel Van Buyten ?! Le 1er des 10 travaux de Big Dan, l’ idée n’est peut-être pas saugrenue.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire