Slavo Muslin: « Le problème est mental »

Commentant la courte victoire du Standard (2-1) au troisième tour préliminaire de l’Europa Ligue, l’entraîneur du cub liégeois remarquait: « Il nous a peut-être manqué de rythme pour parvenir à reproduire en deuxième période ce que nous avons montré en première« , disait Slavo Muslin.

« Je sais que le retour s’annonce très difficile, maintenant. En coupe d’Europe il ne faut pas prendre de but à domicile, ce qui nous est arrivé. Ce but donne un avantage à Sarajevo, qui bénéficiera du soutien d’un stade, d’une ville, d’un pays. »

Slavo Muslin s’interroge sur la baisse de régime du Standard en deuxième mi-temps: « Le problème est mental. Car physiquement nous sommes bons. Je note plus de fluidité dans notre jeu, du sérieux dans l’approche. Les attaquants se trouvent mieux. Pourtant, sans deux grands arrêts de Thuram, nous aurions été rejoints, ce qui aurait été injuste compte tenu de ce que nous avons montré. »

Lors de la conférence de presse qui s’est tenue mercredi après-midi, l’entraîneur du Standard avait insisté sur la nécessité d’acquérir de nouveaux joueurs expérimentés. La deuxième période des Rouches l’a conforté dans cet avis: « Les jeunes font ce qu’ils peuvent. Mais vous l’avez vu, il leur faut du temps. Je confirme qu’il est important d’acquérir des gens d’expérience, ce que n’est pas le jeune (20 ans) portugais Rochinha (Benfica) acquis jeudi. C’est un espoir, mais nous devons d’abord bien l’analyser avant de savoir quand et comment il sera opérationnel. »

Au sujet du match retour, Muslin disait: « Je ne suis plus allé à Sarajevo depuis 1984, donc je serai heureux d’y retourner et de revoir, peut-être des amis. Mais il est clair que je ne penserai pas à faire du tourisme en Bosnie…« 

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire