Une semaine de déplacements révélateurs pour le Standard : « Faire un pas dans la gestion émotionnelle »

Gand, Ostende, Panathinaïkos. Voici les trois clubs à qui le Standard va rendre visite en l’espace d’une seule semaine. Les points pris seront très importants, obligatoires même à Athènes. Ces duels permettront de situer réellement le Standard.

Battre Waasland-Beveren 5-0, c’est bien beau mais cela ne vaudra pas grand chose sans des résultats à La Gantoise et à Ostende. Car après avoir été battu par l’Ajax et Anderlecht et le nul contre le Panathinaïkos, le Standard a montré des choses intéressantes mais pas encore assez de consistance pour réussir le plus important, prendre les points qu’il faut.

Il n’y avait pas de quoi dramatiser du tout mais il est temps pour le matricule 16 de démontrer qu’il est capable de jouer le Top 3, l’objectif bien affirmé par les Liégeois. Avec trois déplacements corcés, il n’y a pas plus révélateur. Surtout qu’il y a obligation de victoire en Europa League.

« On commence à Gand qui voudra réagir après deux défaites consécutives, ce qui n’arrive pas tous les jours. On a parlé de pas mal de choses, notamment du stress avant le Pana », a expliqué Jankovic. » On doit garder la tête froide en toutes circonstances, la gestion émotionnelle est un cap à franchir. »

La mentalité voulue par le coach serbe semble bien présente actuellement, même quand le scénario du match devient défavorable. C’est donc pendant trois fois 90 minutes que le Standard devra être présent pour réaliser le triptyque parfait, bien qu’un 4/6 serait déjà très satisfaisant pour les Rouches.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire