Scholz: « Parlons moins et bougeons-nous »

Selon Alexander Scholz, ce Standard manque cruellement de qualités.

Un des seuls rouches à avoir évolué à son niveau, Alexander Scholz, souvent très lucide dans ses analyses à chaud, mettait en avant le manque de qualités au sein du groupe.

Alexander, comment expliquer cette première défaite ?

« Nous n’avons pas été bons offensivement mais derrière, ce n’était pas vraiment mieux non plus. Quand l’adversaire marque sur coup-franc, c’est que nous n’avons pas fait notre job convenablement. »

Quelles sont les consignes quant au marquage ?

« On joue la zone sur coup-franc latéral adverse et en individuel sur corner. »

Quelle est votre préférence ?

« Je n’en ai pas. J’ai déjà joué la zone à Lokeren. Mais Derijck ne peut jamais être seul comme ça. On doit voir la vidéo et comprendre notre erreur. »

Avez-vous le sentiment que l’équipe progresse ?

« Quand vous avez une jeune équipe et qu’il n’y a pas de stabilité dans et autour du club, c’est difficile de franchir des paliers. On peut vite monter en puissance mais retomber tout aussi rapidement. Sur ces deux premiers déplacements de la saison, nous avons été mauvais. Contre Charleroi, si on joue de la même façon, on sait ce qui nous attend. J’espère que vous verrez un tout autre Standard. Mais comme je l’ai déjà dit, ce que nous donnons n’est pas suffisant. »

Que pensez-vous des critiques qui s’abattent sur le coach ?

« Cela ne m’affecte pas. Je travaille avec lui, c’est mon entraîneur et je le supporte. »

Lire la suite dans la DH / Les Sports

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire