Alexander Scholz et Konstantinos Laifis n’ont reçu, à eux deux, que deux cartes jaunes depuis le début de la saison, en 17 matches… Sont-ils trop gentils et trop « propres » ?

Jeudi à Vigo, autant qu’en championnat face à Zulte-Waregem et à Charleroi, où le abattra une carte importante dans l’optique d’une qualification pour les playoffs 1, il faudra pourtant serrer la vis sur le plan défensif.

Sur ses douze dernières sorties toutes compétitions confondues (championnat et Europa League), le Standard n’a réussi qu’à deux reprises, face à Waasland- Beveren (5-0) et en déplacement au Panathinaikos (0-3), à ne pas concéder le moindre but. Le constat chiffré est là, implacable : trop souvent à la merci d’une erreur individuelle qui vient plomber le travail collectif, les Rouches sont redevenus trop friables sur le plan défensif. Ou trop gentils ?

Si la question se pose avec autant d’acuité, c’est parce que l’axe central composé d’Alexander Scholz et Konstantinos Laifis, considéré comme l’un des plus complémentaires de l’élite, est aussi le plus « propre » des clubs qui briguent une participation aux playoffs 1. S’ils ont tous les deux disputé 17 matches depuis le début de saison, les internationaux danois et chypriote n’ont reçu, chacun, qu’un avertissement. En 2.987 minutes de jeu au total, ce qui est beaucoup, Scholz affichant une moyenne de 85 % de temps de jeu, pour 81 % à Laifis. Soit autant, à eux deux, que le seul William Soares, troisième dans la hiérarchie (avant le retour très attendu de Milos Kosanovic) en 9 apparitions.

LES PLUS RUDES À ANDERLECHT

Est-ce une qualité ou un défaut ? Vaste débat que celui-là. Car si les deux défenseurs centraux attitrés du FC Bruges, Stefano Denswil et Benoît Poulain, suivent à une longueur (3 cartes jaunes à eux deux), ce sont ceux d’Anderlecht, Kara Mbodj et Bram Nuytinck qui, depuis le début de saison, se sont montrés, et de loin, les plus rudes. Le Sénégalais et le Néerlandais ayant déjà été avertis, respectivement, à 4 et 5 reprises. C’est mieux, ou pire c’est selon, que les paires Marvin Baudry – Timothy Derijck à Zulte Waregem et Javier Martos – Steeven Willems à Charleroi, qui en sont à 4 cartes jaunes, pour 6 à Ostende si on considère que les clés de l’arrière garde côtière ont déjà été confiées, depuis l’ouverture de la compétition domestique, à trois éléments, David Rozenhal, Antonio Milic et Zarko Tomasevic. À la nuance près que les de ces trois formations, qui font actuellement partie du top 6, ont moins de matches dans les jambes, n’étant pas présents sur la scène européenne.

LES MÉDIANS SANCTIONNÉS

À l’arrivée, la statistique n’étonne guère. Parce que, de plus en plus dans le football actuel, ce sont les médians défensifs qui sont les premiers exposés (Trebel a déjà été averti 6 fois, pour 2 à Enoh et 1 à Cisse). Mais aussi parce que, d’abord, s’ils savent en imposer, Alexander Scholz et Konstantinos Laifis ne sont pas réputés pour la dureté de leur jeu et de leurs interventions. Adepte d’un football léché, le défenseur chyvantage sur le placement que sur les duels, même s’il a déjà prouvé qu’il savait faire preuve d’un engagement sans faille.

SCHOLZ, LE PLUS PROPRE

Cela étant, que Scholz n’ait reçu, jusqu’ici, qu’un avertissement en 1.530 minutes de jeu n’est pas le simple fait du hasard. Depuis son arrivée à Sclessin, en janvier 2015, l’ancien Lokerenois n’a été sanctionné qu’à trois reprises par le corps arbitral, sur un total de 55 rencontres disputées. C’est donc, en moyenne, une carte jaune tous les 18 matches, ce qui fait de lui, sur la durée, le défenseur central le plus propre de notre championnat. Bien plus en tout cas que ne l’étaient tous ses prédécesseurs, qu’ils s’appellent Dino Arslanagic (16 cartes jaunes et 3 cartes rouges en 101 matches joués), Kanu (27 cartes jaunes et 1 carte rouge en 109 matches), Laurent Ciman (46 cartes jaunes et 1 carte rouge en 219 matches), Tal Ben Haim (3 cartes jaunes en 18 matches) et Jorge Teixeira (9 cartes jaunes en 46 matches). Toujours est-il que le Standard devra se faire violence et mettre le pied, comme on dit dans le jargon, jeudi à Vigo, s’il entend poursuivre sa route européenne, mais aussi dimanche lors de la visite à Sclessin de Zulte Waregem, une semaine avant le choc wallon à Charleroi, lors de deux rendezvous où il abattra une carte essentielle dans l’optique d’une qualification pour les playoffs 1 qu’il ne peut décemment louper une deuxième fois consécutivement…

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Utilisateurs en ligne

Users: 45 Guests, 2 Bots

Suivez-nous sur Twitter

Sondage

Le foot le lundi, vous êtes

View Results

Loading ... Loading ...

Le Site Officiel

JPL – Classement 16/17

RankUserPoints
1webmaster203
2Drache197
3Alirouche196
4Wali-Rouche189
4Fagnard189
6Monteforte Stephano188
7Rouge007182
8Cacahuete181
9Troppo179
10standarmen178

Full results

JPL – Stats des utilisateurs 16/17

KSC Lokeren vs Z. Waregem
1–2100% [1]
KAS Eupen vs Sporting Charleroi
1–2100% [1]
KV Courtrai vs STVV
2–1100% [1]
RSC Anderlecht vs FC Bruges
2–1100% [1]
La Gantoise vs KV Ostende
2–1100% [1]
Standard de Liège vs KVC Westerlo
3–1100% [1]
W. Beveren vs KRC Genk
1–2100% [1]
Excel Mouscron vs FC Malines
1–2100% [1]

The Champions – Viva Standard !

Socios Standard

Les clubs de supporters

Articles triés par catégorie

Archives

Prochaine rencontre

Streaming TV

Résultats – Journée en cours

Classement JPL 2016/2017

Résumé de Standard – Zulte Waregem

Boîte à suggestions

Coupe Belgique

EL : Résultats – Matches par groupe

Classement EL