Renard: « On ne va pas tout régler en un mercato »

Olivier Renard estime cependant que l’effectif est plus fort que la saison passée envoyé spécial aux pays-bas David De Myttenaere (DH).

Le Standard achève son mini-stage de préparation à Hoenderloo, aux Pays-Bas. Après un dernier entraînement ce jeudi matin, les Rouches reprendront la route de l’Académie RLD . Bilan du petit séjour : des entraînements, du team-building et… un match amical (voir par ailleurs) contre le Dnipropetrovsk. Cette rencontre face aux Ukrainiens, finalistes de l’ Europa League 2014-2015, n’était pas prévue mais elle a été programmée vu l’annulation tardive des matches contre l’Olympiacos et l’Antwerp.

« On a pu l’organiser mais on avait l’obligation de le faire sans nos supporters » , explique Olivier Renard. « C’est dommage pour nos fans, qu’on préférerait avoir derrière nous, mais au moins on a su organiser les gros matches que l’on souhaitait. Avec Ferencvaros, Dnipro et Chievo, on aura affronté des adversaires de qualité avant la Supercoupe contre Bruges, que je ne considère pas comme un match de préparation. C’est un premier prix à gagner. »

Quelles sont les ambitions du Standard pour cette saison ?

« Tous les clubs du top veulent le titre. On est deux, trois crans en dessous d’autres équipes actuellement mais on travaille pour redresser la barre. On ne va pas tout régler en un mercato. On fera le bilan dans un an. Il faut être réaliste : on sort d’une saison compliquée. Le Top 6 est une obligation mais cela ne veut pas dire qu’on se contente de cela. »

Le noyau actuel est-il assez compétitif pour atteindre les objectifs ?

« On n’a pas perdu d’éléments majeurs et on s’est renforcé donc l’effectif est meilleur que l’an passé alors qu’il avait déjà rivalisé dans certains top matches . On a aussi des joueurs qui ont des qualités mais qui ne les ont pas montrées la saison passée pour différentes raisons. Je pense à Yattara, avec qui nous avons remis les choses à plat après l’incident de la saison passée, à Emond, qui devait s’adapter car il venait de Waasland, à Miya, qui est arrivé en cours de saison. On a aussi des jeunes, qui peuvent exploser… Une saison n’est pas l’autre. Le mercato n’est pas fini. »

Lire la suite dans la DH / Les Sports

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire