Raman est rentré avec un beau pansement

Les médecins espagnols l’ayant jugé apte à reprendre l’avion, c’est samedi que Benito Raman, accompagnée de sa fiancée qui était demeurée avec lui à l’hôpital de Vigo, où il était en observation, a regagné la Belgique, deux jours après le violent télescopage avec Ruben Blanco, le gardien galicien, en fin de rencontre d’Europa League face au Celta et le traumatisme crânien dont il avait été victime.

Ce qui n’a pas empêché le Gantois d’être présent hier dans les tribunes de Sclessin avec, pour trace, outre des yeux un peu cernés, un pansement sur le front, à l’endroit précis de l’impact, là où l’os frontal a été fracturé et où des points de suture lui ont été posés. Benito Raman passera, ce lundi, entre les mains expertes du staff médical du Standard, qui devrait se prononcer sur la durée de son indisponibilité, peut-être en fonction des examens complémentaires.

Même s’il ne devrait pas y avoir de grand suspense : assuré de faire l’impasse sur le choc wallon au Sporting de Charleroi de dimanche, le feu follet flandrien devrait rester indisponible durant deux ou trois semaines.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire