En forçant le trait, on constatera que le meilleur back droit sera sans doute dans la tribune de Sclessin dimanche soir.

Comprenez l’icône Éric Gerets, souvent présent dans les travées de l’Enfer depuis le rachat du club par Bruno Venanzi. Dans l’effectif actuel, Aleksandar Jankovic peine à trouver une solution convenable, même si Collins Fai a pris le dessus sur Réginal Goreux. Mais comme à Courtrai, Fai est suspendu et l’option de décaler Scholz n’a plus la cote. Réginal Goreux va jouer son premier match de championnat de l’ère Jankovic.

En conférence de presse, Aleksandar Jankovic s’est refusé à lever le moindre coin du voile sur ses plans pour pallier la suspension de Collins Fai. «J’ai encore 48 heures et je n’aime pas parler de la composition… avant d’en avoir parlé avec mes hommes. ». Sans avoir la prétention de se mettre dans la peau du coach, les options ne semblent pas si nombreuses que cela.

1 – Sans jouer à Courtrai, la cote de Réginal Goreux est remontée

En cas d’absence, le premier réflexe penche pour un remplacement poste pour poste. Dans les jours qui ont précédé Courtrai, puisque le avait renoncé à aller en appel de la suspension de deux matches de Collins Fai, l’option Réginal Goreux semblait se présenter comme une évidence. Certes, l’international haïtien n’avait pas vraiment saisi sa chance contre Geel en Coupe mais un retour prématuré suite à l’annulation de ses rendez-vous internationaux lui avait permis de se remettre à disposition du coach longtemps avant Courtrai. Son absence du groupe sélectionné pour le déplacement au Stade des Éperons d’Or a suscité quand même l’étonnement. À l’inverse, sa présence dans les 18 pour l’Europa League pouvait être accueillie comme un signe encourageant. À moins d’une blessure lors du dernier entraînement de ce samedi, Réginal Goreux arpentera le flanc droit des Rouches contre Waasland/Beveren tout en sachant que Collins Fai retrouvera invariablement sa place pour le déplacement à La Gantoise. «Alterner une suspension, puis un match puis une nouvelle suspension n’est quand même pas l’idéal, j’ai eu un peu de difficultés à trouver mon rythme contre le Panathinaïkos », glissait quand même le Camerounais jeudi soir.

2 – Rompre l’équilibre naturel a failli coûter cher à Courtrai

Avec Darwin Andrade à ses côtés, Aleksandar Jankovic avait voulu, pour la forme, laisser ouvertes toutes les options. Durant le court règne à Sclessin de son maître Slavoljub Muslin, le Colombien avait assuré l’intérim à droite, alors que Martin Milec était en train de sombrer corps et biens. «Oui, s’il le faut, Darwin peut jouer à droite », a confirmé le Serbe. Mais est-ce prudent de délocaliser un nouveau joueur ? À Courtrai, plus que le déplacement de Scholz à droite (un poste qu’il a connu au Danemark), la prestation du Brésilien Soares explique le naufrage défensif des Rouches. Soares incertain, Aleksandar Jankovic devrait refaire appel à Fiore, S. Mmaee ou Arslanagic pour rejouer dans l’axe s’il veut maintenir Scholz à droite. Fiore (tout comme Goreux d’ailleurs) n’a plus joué un match depuis Geel, il faut encore remonter plus loin pour les deux autres. Quant à Elderson à gauche, il n’a pas montré jusqu’ici tous les gages de sécurité. Cette fois, le Serbe devrait donc privilégier l’option de la stabilité.

3 – Depuis 2010, le Standard peine à trouver une solution durable à droite

Pour un club qui vise le top 3 (voire plus haut), est-ce normal de tâtonner à ce point pour trouver une solution convenable au « simple » poste de back droit, sans mettre en danger l’équilibre de toute l’équipe ? Cette difficulté est paradoxale pour un club qui a produit un des backs droits les plus mythiques du football belge. Éric Gerets représente 321 matches de championnat sous la vareuse « rouge et blanc » durant une dizaine d’années. Assurer cette succession n’a pas été simple mais le Standard a durant 25 ans trouvé des successeurs durant une longue période comme Freddy Luyckx (5 saisons), Régis Genaux (5 saisons), Éric Deflandre (3 saisons) ou encore Marcos Camozzato (3 saisons). Depuis le départ du Brésilien, c’est un peu le carrousel à ce poste. De manière très brève (de quelques minutes) à très longue (plusieurs saisons de présence sans devenir une valeur sûre), 15 ont occupé ce poste : Opare, Ciman (qui avait été transféré pour l’axe), D’Onofrio, Verbist, Goreux, Cissé, Nego, Stam, Ben Haim, Dussaut, Milec, S. Mmaee, Andrade, Scholz, Fai. Le Camerounais a la cote… pour l’instant.-

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Utilisateurs en ligne

Users: Sheguey, 48 Guests, 3 Bots

Suivez-nous sur Twitter

Sondage

L'arrivée de Belfodil est-elle une réussite?

View Results

Loading ... Loading ...

Le Site Officiel

JPL – Classement 16/17

RankUserPoints
1webmaster203
2Drache197
3Alirouche196
4Wali-Rouche189
4Fagnard189
6Monteforte Stephano188
7Rouge007182
8Cacahuete181
9Troppo179
10standarmen178

Full results

JPL – Stats des utilisateurs 16/17

KV Courtrai vs RSC Anderlecht
0–04.35% [1]
3–24.35% [1]
1–18.7% [2]
1–313.04% [3]
1–013.04% [3]
1–226.09% [6]
2–130.43% [7]
Sporting Charleroi vs Standard de Liège
1–04.35% [1]
2–18.7% [2]
1–18.7% [2]
1–313.04% [3]
0–113.04% [3]
2–317.39% [4]
1–234.78% [8]
KRC Genk vs KSC Lokeren
0–04.35% [1]
3–04.35% [1]
2–117.39% [4]
3–121.74% [5]
1–021.74% [5]
2–030.43% [7]

The Champions – Viva Standard !

Socios Standard

Les clubs de supporters

Articles triés par catégorie

Archives

Prochaine rencontre

Streaming TV

Résultats – Journée en cours

Classement JPL 2016/2017

Résumé de Standard – Zulte Waregem

Boîte à suggestions

Coupe Belgique

EL : Résultats – Matches par groupe

Classement EL