Vous êtes ici
Home >> Walfoot >> Preud’homme : « Pourquoi pas rêver à un exploit? »

Preud’homme : « Pourquoi pas rêver à un exploit? »

Le coach du Standard pouvait se satisfaire du partage face à l’Ajax. Si de telles erreurs défensives ne sont pas permises, le reste avait de quoi séduire. Cette équipe poursuit bien son apprentissage.

Le Standard montrait de meilleures choses que l’Ajax avant de se faire surprendre dans son rectangle. « Nous avons pris par moment certains risques en jouant homme contre homme. On a vu que nous les avons perturbés pendant beaucoup de temps », réagissait le coach liégeois. « On a vu les Ajacides demander beaucoup de consignes sur le banc, pour savoir comment sortir la balle. Ils sont habitués à la sortir d’une certaine manière et ça ne marchait pas. Evidemment, quand ils gagnaient le deuxième ballon, ils étaient très dangereux avec les qualités individuelles offensives que l’on connaît. »

« Si je résumé la première période, nous avons été très bons entre les deux seize mètres. On s’est créé beaucoup de situations offensives, avec un homme libre entre leur défense et leur entrejeu. Mais la dernière passe et la finalisation ne sont jamais venues, nous n’avons même pas eu de tir cadré. Et dans nos seize mètres défensifs, nous avons encaissé deux buts sur trois occasions, ce qui veut dire qu’il y a des choses qui n’ont pas fonctionné au niveau du replacement défensif. »

Pas le moindre ajustement tactique à la mi-temps

« En deuxième mi-temps, on l’échappe belle car ils ne sont pas passés loin du 0-3. Mais on a été plus performants défensivement et certainement offensivement avec ces deux buts, et ces situations qui ont mis l’Ajax en difficulté. Pourtant, il n’y avait absolument aucune différence avec la première mi-temps au niveau tactique. On a continué de la même manière, mais on l’a mieux fait. »

Ce retour au score mérité va donner un coup de boost au moral des Liégeois, après la panne sèche à Waasland-Beveren. « C’est une bonne chose d’être revenu pour le moral de l’équipe, après une telle prestation. On a su mettre cette équipe en difficulté. On sait que le retour se joue en déplacement, et à l’Ajax. Mais si on produit la même chose, ou plus ou moins la même chose, pourquoi pas, si on garde la tête froide, rêver à un exploit? », concluait Michel Preud’homme.

Read more: https://www.walfoot.be/fra/news/lis/2018-08-07/preudhomme–pourquoi-pas-rever-a-un-exploit#ixzz5NYh9Zf6U

Facebook Comments
Similar Articles

3 thoughts on “Preud’homme : « Pourquoi pas rêver à un exploit? »

  1. Parfaite analyse du MPH, mais ce n’est pas vraiment une surprise. Effectivement, nous n’avions rien à envier dans le jeu face à l’Ajax. La seule difference entre les 2 formations ? La precision d’un côté, l’imprécision de l’autre. Mais très belle soirée tout de meme au final. J’aurais toutefois été curieux de voir ce que le résultat aurait donné avec Djenepo à la place de Polo et Renaud à la place de SA, dès le coup d’envoi. Car si Orlando doit encore retrouver du temps de jeu et n’était donc pas au top, Polo par contre, commence à fatiguer avec ses tricotages et son manqué de vitesse, se faisant à chaque fois chiper le cuir …..

  2. Pas facile de retrouverune casquette noir 🙂
    Je suggere decontinuer par MP via Admin pour la prochaine fois..
    Je te rejoins pour l’analyse.. il fallait mettre Renaud beaucoup plus vif que Sa et surtout Dnenepo au lieu du tres decevant Polo beaucoup plus tot. Sur les 5 min qu’il a joue, il fait 2 debordements gagnants. Je me demande s’il n’y a pas deja penalty sur le premier.
    Sa est un avant de rectangle qu’il faut servir. Or tres peu de centres avec les deux ailiers qui jouent sur leur mauvais pied et rentrent dans le jeu accentuant l´embouteillage au milieu comme deja souligne a Beveren. C’est le syndrome de l’entonnoir. Que de balllons gaches a l´entree du rectangle avec des tentatives de une deux dans un mur..
    Encore des erreurs evitables sur les buts concedes
    Bon pas que du negatif au contraire mais beaucoup de regrets car cette equipe de l´Ajax était à prendre.

  3. Le point positif c’est que sur ce qu’on a vu le standard n’est pas inférieur à l’ajax que du contraire. La différence réside dans l’organisation,
    – défensive avec des reconversions désordonnées et Bastien, Agbo et Fai qui courent comme des poulets sans tête
    – offensive avec trop peu de débordements par les ailes (c’était mieux en 2è MT grâce à Cavanda et Djenepo) et trop de ballons portés et perdus dans de vaines tentatives par le centre (était-ce pour obtenir des CF dont MPH a déporé qu’on en ait pratiquement pas eu ?)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top