Preud’homme : « On n’a pas dû faire appel au second scénario possible »

Preud’homme : « On n’a pas dû faire appel au second scénario possible »

Le Standard a directement dominé l’AS Eupen à Sclessin et n’a jamais été inquiété. Mission bien accomplie pour les Rouches qui signent un troisième succès consécutif.

« On avait prévu deux scénarios, mais on n’a pas dû faire appel au second », se satisfaisait Michel Preud’homme. « Si on ne marquait pas rapidement, Eupen allait gagner en confiance et devenir dangereux en contre, comme cela fut le cas à Bruges », savait-il. « Mais on a bien réussi notre rencontre, en parvenant à créer le danger face à un bloc bas. »

« Il fallait que tout le monde participe et le premier but est un bon exemple avec Laifis qui était libre et qui est monté, même s’il fallait encore mettre cette frappe au fond. Le second but nous a rassuré, puis on a recommencé légèrement après le repos. Eupen avait un peu adapté son système, et peut-être que la chaleur a joué un rôle.

Un point positif avec ce calendrier chargé

Après ce quart d’heure mollasson, la dernière demi-heure fut également bonne. « Avec le troisième but, on a pu contrôler et le quatrième aurait pu tomber. Mais je ne pouvais pas demander plus à mon équipe qui avait tout donné pour creuser l’écart. »

Avec une demi-équipe modifiée, le Standard n’a pas souffert d’un manque d’automatismes. « C’est un point positif avec ce calendrier chargé. Les joueurs qui ont moins joué ont emmagasiné nos principes et sont prêts à apporter quelque chose. »

Read more: https://www.walfoot.be/news/2019-09-22/preudhomme–on-na-pas-du-faire-appel-au-second-scenario-possible#ixzz60GjCu5rR

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.