Preud’homme et l’alignement des planètes : « La différence entre un 7/9 et un 0/9 est minime »

Les Liégeois se sont inclinés dans les derniers instants face à La Gantoise et le Standard a encaissé sa quatrième défaite de rang. Dès les premiers mots en conférence de presse, Michel Preud’homme a écarté tout problème de mentalité dans son groupe. L’explication de la défaite réside selon lui en quatre mots : absence de rigueur défensive.

« Quand on revient deux fois au score, ça veut dire que la mentalité est bonne. Ça veut dire que l’équipe travaille. Cela veut dire qu’elle se bat et qu’elle continue à essayer de réaliser quelque chose. Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs au niveau de la mentalité. Je crois qu’on a pêché dans un seul domaine : notre rigueur défensive. Quand on regarde le premier et le troisième but … je crois qu’on a compris. On est là, en position mais on ne marque pas les joueurs et on se fait éliminer beaucoup trop facilementOn a eu des occasions pour gagner – Gand aussi je ne suis pas aveugle – mais on doit au moins garder ce match nul. »

Le bilan récent du Standard est catastrophique. Michel Preud’homme veut voir au-delà des chiffres. S’il n’écarte pas toute responsabilité des Liégeois, ils constatent que la pièce tombe toujours du mauvais côté ces dernières semaines.

« Il y a des moments où les planètes s’alignent d’autres où elles ne s’alignent pas. Je reviens sur les trois derniers matches, à l’Antwerp on peut marquer un penalty et peut-être s’envoler vers les trois points, à Anderlecht il y a un but (celui de Verschaeren) qui doit être annulé et qui ne l’est pas et contre Gand on tient le match nul et on donne la victoire à la dernière minute. La différence entre en 7/9 ou un 0/9 elle est minime. Mais ça tombe de l’autre côté pour le moment. On est responsable évidemment. »

Avec quelle défense face au Club ?

Le coach Liégeois a déjà dû « bricoler » cette semaine. Il n’a appris que le matin du match que Moussa Djenepo pouvait jouer … quelques minutes. Et il concède avoir pris un risque avec Obbi Oularé (« je pensais qu’il tiendrait 60 minutes au maximum, malgré des crampes il a voulu rester sur le terrain »). « On a essayé – en fonction des joueurs qu’on avait – de les mettre dans la meilleure position possible. Senna (Miangue) et Réginal (Goreux) sont bien quand ils peuvent arpenter le flanc, c’est pour ça qu’on a joué avec trois défenseurs centraux. On a essayé de trouver des solutions en fonction des problèmes et je trouve qu’on les a pas mal trouvées. Malheureusement, on n’est pas récompensé de ce travail. »

MPH s’apprête à devoir résoudre un nouveau casse-tête pour la venue de Bruges puisque Reginal Goreux et Bope Bokadi se sont blessés et pourraient s’ajouter à la liste des défenseurs indisponibles.

2 Comments

      • VanMoer60

        11 mai 2019

        Oui c’est évident et cela pose question quant à la préparation physique. MPH semblait remettre en cause le niveau physique en debut de saison héritage de Sa Pinto mais l’equipe avait la grinta jusqu’à la fin.
        Malheureusement Guy Namurois ne reviendra pas.
        Le staff médical aussi pose question quand je lis qu’on opère Sa trop tard alors qu’il a du aller au Portugal pour avoir 2 avis concordants. Dire que l’académie est à deux pas d’un hôpital universitaire.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.