Portrait: Benjamin Van Den Ackerveken, prêté par le Standard à Geel

L’académie Robert-Louis Dreyfus regorge de talents, qui ne peuvent pas toujours s’imposer en équipe première directement. Alors un prêt dans un club de moindre envergure est souvent la bonne solution. Nous avons rencontré Benjamin Van Den Ackerveken, actuellement prêté à Geel.

Nous avons rencontré Benjamin, 20 ans, après la rencontre perdue par Geel contre le RFC Seraing le 7 novembre dernier. Titulaire dans l’axe de la défense, il n’a pas pu aider son équipe, qui s’est inclinée sur le score de 0-2 contre des Métallos inspirés. Nous sommes revenus avec lui sur son début de carrière.

« Je suis prêté ici jusqu’en janvier », nous explique Benjamin Van den Ackerveken. « Mais le prêt pourrait très bien être prolongé. Pourquoi je suis venu à Geel? Parce que l’entraîneur me voulait vraiment. Mais que je reste ici ou que je retourne au Standard, pour moi ce sera la même chose: je donnerai tout à l’entraînement. »

J’ai découvert le monde pro au Standard

La saison dernière, il évoluait encore avec les espoirs du Standard. « Mais je me suis aussi entraîné avec les pros. Je faisais partie des 6 jeunes qui ont été promus. » En effet, en décembre 2014, il avait été choisi pour s’entrainer avec les A (avec Corentin Fiore, Deni Milosevic, Achraf Achaoui, Reda Jaadi et Damien Dusaut).

La direction du Standard voulait montrer aux jeunes que le club comptait sur eux, et mettre ainsi un peu de pression sur les joueurs dit confirmés. « Je n’ai pas joué, mais j’ai découvert le monde pro de cette façon. Malheureusement, je ne suis pas allé en stage avec eux. Texeira était revenu de blessure et les places étaient chères. »

Ici, j’accumule du temps de jeu

Le voilà donc pour le moment en division 2. « J’accumule du temps de jeu. Ici, le club veut vraiment intégrer le top 8, même si pour le moment cela ne se passe pas comme prévu. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire