« Ce penalty un peu bizarre a changé le cours du match »

Quatre mois après être revenu à Sclessin avec le Chievo Vérone, lors d’un match amical remporté par le Standard (3-0), Paul-José Mpoku a de nouveau célébré, hier, ses retrouvailles avec un public liégeois qui l’a chaleureusement applaudi lors de sa montée au jeu, à la 78e minute d’un match où le Panathianaïkos menait alors 1 but à 2.

« Cela fait toujours plaisir t chaud au coeur de revenir à la maison », dit-il. «Vous comprenez maintenant pourquoi j’ai dit que je ne voulais pas, en Belgique, porter un autre maillot que celui du Standard ? » S’il y avait peu de monde dans un stade de Sclessin dont il connaît bes moindres recoins, Paul-José Mpoku a apprécié son retour sur le sol belge. « J’ai eu l’occasion d’en parler mercredi avec Bruno Venanzi. Sans doute cette désaffection est elle liée au fait que le match était retransmis en direct à la télévision… »

Le résultat final ne l’a pas du tout satisfait. Ni le score, ni la phase qui a valu au Standard de revenir à 1-2 juste avant le repos. « Ce penalty un peu bizarre a changé le cours du match », confie-t-il. « On ne sait pas trop ce que l’arbitre a sifflé. Du coup, on ne repart à Athènes qu’avec un point… » Qui ne fait le bonheur ni du Standard, ni du Panathinaïkos. « Pour les deux équipes, la qualification s’annonce difficile, mais rien, à mi-parcours, n’est joué pour autant. Il reste trois matches et il y a encore beaucoup à faire.

Le match programmé, à Athènes dans quinze jours va être très chaud. Les trois points seront indispensables, mais pour les décrocher, il faudra gérer la rencontre en espérant tomber sur un arbitre un peu mieux inspiré… »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire