Vous êtes ici
Home >> Divers >> Paul-José Mpoku pousse un GROS coup de gueule après Bruges-Standard (vidéo)

Paul-José Mpoku pousse un GROS coup de gueule après Bruges-Standard (vidéo)

Le football belge a encore été confronté au fléau du racisme. Paul-José Mpoku a été la cible de propos violents durant la rencontre contre le Club de Bruges. Lassé de ce problème, le joueur du Standard a livré un message pour le moins explicite à l’intention des décideurs de l’Union Belge…

Encore une polémique pour le football belge. Paul-José Mpoku a révélé au micro de Sébastien Capette avoir été pris à partie par une frange du public brugeois, lequel a lancé des cris racistes à son encontre durant cette demi-finale retour de la Coupe de Belgique.

Lassé de cette situation, le joueur liégeois a profité de notre présence pour lancer un message à l’Union Belge. « Ce n’est pas la première fois, c’était aussi le cas à Lokeren. », explique-t-il. « L’Union Belge ne fait jamais rien, mais pour me punir moi, là ils veulent mettre 5000€ d’amende et je sais pas combien de suspension. J’espère qu’il y aura quelque chose, parce que s’il n’y a rien, c’est vraiment dommage pour le football belge et pour les joueurs africains, y compris à Bruges, parce qu’il y en a aussi beaucoup. Il faut vraiment essayer de faire quelque chose. Moi aussi j’aimerais mobiliser toute personne, dont les joueurs, y compris les africains, pour essayer de faire quelque chose, parce que franchement, c’est lourd à porter. ».

Pourra-t-on vraiment mettre un terme à ces comportements dans nos stades? Il serait en tout cas grand temps de s’intéresser à ce problème…

Facebook Comments
Similar Articles

3 thoughts on “Paul-José Mpoku pousse un GROS coup de gueule après Bruges-Standard (vidéo)

  1. Je comprends bien les doléances de Polo, ainsi que de tous les autres africains en Belgique, du moins quand ils évoluent devant un public, dans les stades de foot.
    En d’autres circonstances, je ne pense pas qu’il ferait l’objet de tels propos racistes, mais, dans le domaine du ballon rond, force est de reconnaitre qu’on n’a pas affaire qu’à des gens biens, et que certains n’hésitent pas à utiliser une certaine forme de « racisme » occasionnel, uniquement dans le but de destabiliser les joueurs et leur faire perdre leur moyen.
    Je ne vois pas 10 solutions à ce problème, hélas, et ne peux que conseiller à ceux qui en sont victimes de boucher leurs oreilles face à de telles dénigrements stupides et leur faire payer cher, sur le terrain, ces énergumènes obtenant ainsi le résultat contraire à leurs espérances …..

    1. « En d’autres circonstances, je ne pense pas qu’il ferait l’objet de tels propos racistes » …..

      Là, tu te trompes ! Avec ce gouvernement de merde, on en revient aux années 30 et quand je lis que beaucoup de gens, tant côté wallon que flamand, applaudissent Théo Franken …..

  2. Impunité, voilà le mot qui règne à Bruges et Anderlecht.
    Outre les chants racistes, que ce soit anti-wallons ou anti-africains, avez-vous vu les gobelets de bière sur le terrain?
    Qu’a fait l’arbitre? Rien…
    Sclessin a déjà montré l’exemple par son action ‘No to racism’ , que peut-on faire de plus? Les africains ou les wallons ne vont quand même pas se liguer …
    Je trouve que Sclessin est redevenu exemplaire au niveau discipline et il faudrait que l’entraineur fasse de même parce qu’il ne fait qu’attiser la haine de nos opposants. Continuons à montrer aux autres que nous valons mieux qu’eux et que nous sommes le meilleur public de Belgique.

Laisser un commentaire

Top