Vous êtes ici
Home > Standard-Rouche.be > Parier sur le football belge, une bonne affaire ?

Parier sur le football belge, une bonne affaire ?

Gagne-t-on plus à parier sur la Jupiter Pro League ou les autres championnats ? L’homogénéité du championnat belge permet des cotes intéressantes et un fin connaisseur peut tirer son épingle face aux bookmakers plus investis sur d’autres championnats.

Depuis la régulation des paris sportifs en Belgique sous l’égide de la Gaming Commision, les joueurs belges ont la possibilité de parier légalement sur les matchs du championnat local, mais aussi sur les championnats étrangers (Premier League, Liga espagnole, Ligue 1 française, Calcio…) et les match internationaux.

Empocher les bonus alléchant d’un bookmaker, comme le code promo Betfirst, ou ceux d’Unibet ou Ladbrokes, ne suffit très souvent pas à battre “la banque” et à gagner aux paris : Les équipes du site de paris ont de nombreux outils d’analyse et de prédiction des résultats et proposent des cotes avec une marge d’erreur au dessus des probabilités réelles des résultats de matchs.

Par exemple sur un match FC Bruges – Charleroi, si la probabilité calculée d’une victoire du FC Bruges est de 50% (et 50% pour un match nul ou un défaite), la cote que devrait proposer le bookmaker devrait être de 1,5 (si un parieur mise 10€ et que Bruges gagne alors il empoche 5€ en plus de sa mise). Mais, afin de prendre une marge d’erreur (et un marge tout court au final…), le bookmaker va proposer une cote à 1,2 ou 1,3, rendant la tâche plus difficile pour les parieurs.

Quoi qu’il en soit, il y a des championnats sur lesquels il vaut parier que d’autre.

Sur les championnats espagnols et anglais, ce sont souvent les mêmes équipes qui gagnent (le big four, Barcelone et Madrid), et les côtes sur ces matchs sont très faibles.

La Jupiter League est plus imprévisible, notamment sur les pronostics de vainqueur du championnat et de la coupe nationale. Cette dernière, par exemple, a été gagnée par 4 clubs différents ces quatres dernières années : Zulte Waregem, Standard Liège, Club Brugge et Lokeren. A titre de comparaison, Barcelone a gagné les 3 dernières Coupe du Roi, et le Paris Saint-Germain les 3 dernières coups de France.

Si le championnat anglais offre une grande attractivité avec ces grosses écuries, là-bas aussi les résultats sont plutôt prévisibles, mis à part les matchs entre le Big Four.

Ainsi, un parieur trouvera a priori plus facilement des fortes cotes sur le championnat belge.

Il pourra aussi profiter de fait que les bookmakers concentrent leurs efforts de prédiction et prennent le plus de marge d’erreur sur les plus gros championnats, là où les volumes de paris sont les plus importants.

Une expertise du la Jupiter League et une analyse suffisamment poussée avant chaque rencontre peut permettre à un parieur de mieux s’en sortir que la grande majorité joueurs.

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Top