Orlando Sá explique pourquoi il n’a pas fêté son but comme il l’aurait souhaité

Le Standard a battu Genk (2-0) et a retrouvé le sourire. Tout n’était certes pas encore parfait mais l’engagement était bien présent. Autre grosse différence: la percussion. Les nouveaux venus ont déjà fait parler la poudre.

Orlando Sá n’a même eu besoin que de trois minutes sur la pelouse pour marquer. « J’ai ressenti un grand sentiment de joie. J’ai voulu glisser sur la pelouse pour fêter mon but mais elle n’était pas suffisamment humide », dit-il dans La Dernière Heure. « Je sais que plusieurs grands noms portugais sont déjà passés par Sclessin. Jorge Costa, Sergio Conceiçao, notamment. Je leur ressemble un petit peu car, moi aussi, je joue avec le cœur. »

S’entendra-t-il avec Belfodil, l’autre buteur? « Oui, je pense que nous pouvons évoluer de concert, d’autant que j’ai souvent joué avec deux pointes à Fulham, au Legia ou à Reading. Mais c’est au coach de faire ses choix. »

Réponse de Jankovic: « Nous devrons bien gérer le temps de jeu de Belfodil car il est généreux. C’est une belle découverte mais, comme je le dis, il sera important de ne pas le brûler. Son association avec Raman a plutôt bien marché mais je retiens aussi la belle montée de Sá, qui a pris de la confiance en marquant. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire