Olivier Renard l’assure: « Il y aura bien 11 bons joueurs… »

Le directeur sportif dresse le bilan du mercato estival liégeois.

Les traits tirés, la veste de costume rangée, Olivier Renard a commenté, peu après minuit, le mercato estival liégeois.

Quelle a été la stratégie du club durant ces deux mois ?

« Notre mercato a été divisé en deux parties. Une première qui a précédé le début de la saison et qui nous a permis de recruter plusieurs joueurs belges pour permettre à l’entraîneur de ne plus avoir de problème au moment de composer sa sélection de dix-huit joueurs. Cela nous a également offert davantage de liberté lors de ces derniers jours dans le choix des renforts. »

Avez-vous atteint vos objectifs ?

« Dix joueurs ont débarqué aux endroits où nous voulions corriger certains manquements, sans oublier que les titulaires de la dernière saison sont restés. Des choses peuvent encore se passer (NdlR : l’arrivée d’Ishak Belfodil était déjà évoquée à ce moment-là mais pas celle de Soares), en espérant que cela puisse nous permettre de redresser la barre. »

Êtes-vous déçu que William Vainqueur et Victor Vazquez ne soient pas venus ?

« Beaucoup de joueurs nous ont été proposés. Certains étaient intéressants, d’autres étaient très intéressants. Parfois, cela ne peut aboutir, mais le plus important est que le club soit content des joueurs qui sont venus. Peut-être certains ont-ils pensé que le Standard allait acheter quatorze joueurs mais, en interne, nous sommes restés calmes par rapport à tout cela pour choisir les meilleurs profils. »

Parlons des renforts. Que penser d’Orlando Sa ?

« Il a une grosse expérience, connu plusieurs compétitions européennes et nous cherchions un élément avec un tel vécu. Ses statistiques démontrent qu’il est un vrai buteur. Il n’a pas le même profil qu’Ivan Santini. Le Croate était plus un pivot tandis qu’Orlando Sa est plus mobile et plus technique. »

Wallyson Mallmann est particulièrement attendu.

« Il peut jouer un petit peu partout au milieu de terrain, comme huit et dix, voire six. Sans oublier qu’il a de la taille. »

L’entraîneur va désormais devoir gérer un noyau pléthorique.

« Sur trente joueurs, il y en aura bien onze bons. (sourire) Il y a un grand choix de médians axiaux, de joueurs offensifs, de latéraux et de gardiens. Tant mieux. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire