Obbi Oulare de retour dans l’équipe « balaye d’un coup le mot crise »

Avec cette 4ème défaite d’affilée (2-3 face à Gand) pour le Standard, il n’y a qu’un pas pour parler de crise. « La crise ? Quelle crise. Il n’y a pas de crise », a déclaré Obbi Oularé à notre micro après la rencontre.

Et le joueur de retour de blessure d’ajouter : « Je pense que la saison a été longue. Certains joueurs ont tout donné et sont fatigués. Ils le payent aujourd’hui. Ce n’est pas une excuse, c’est juste une mauvaise spirale et c’est à nous de nous en sortir. Car tout est encore possible et on doit se ressaisir. »

Après plusieurs mois d’indisponibilités, le Standard aura bien besoin de son attaquant pour les deux derniers matches de la saison. Un Oulare dont Michel Preud’homme a loué les qualités à l’issue de la rencontre.

« C’est vrai que j’ai travaillé dur avec le staff. Ça n’a pas été facile au vu des deux dernières saisons que j’ai vécues, mais on y est arrivé. Et même s’il y a des tensions, il reste deux matches. Et encore une fois, il faut tout donner. On verra ce qu’il adviendra. Il faut prendre le maximum de points et on fera les comptes le 19 mai », a conclu Oularé.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.