Matthieu Dossevi : « Cette élimination à Geel doit nous servir de leçon »

Il y a six mois, le Standard prenait congé de la Coupe, baigné dans l’euphorie d’un trophée acquis de haute lutte contre le futur champion de Belgique. Les retrouvailles ont été nettement plus amères mercredi et l’élimination fait d’autant plus mal que les Rouches n’y étaient pas vraiment préparés.

Y a-t-il eu relâchement inconscient après trois bonnes prestations sous la houlette d’Aleksandar Jankovic ? Mercredi soir, le successeur de Yannick Ferrera disait ne chercher aucune excuse, envoyant au passage un message clair à ses hommes : « ll faut que les mentalités changent ».

Matthieu Dossevi n’a pas évacué les responsabilités du groupe dans ce résultat mais il se refuse à mettre ce couac sur le compte d’un problème d’approche du match. « Nous n’avons pas d’excuse à faire valoir », reconnaît-il. « Être meilleur sur papier n’offre aucune garantie si tu n’affiches pas la détermination voulue. On savait que cela allait être un piège face à des joueurs qui allaient tout donner… Évidemment, tu te retrouves toujours dans la situation où tu as en face de toi une équipe qui se montre patiente pendant que, toi, tu cravaches pour trouver les espaces. Nous ne sommes pas invincibles et ce résultat doit nous servir de leçon. Mais ce n’est pas un problème de mentalité. Le coach a évoqué le sujet et c’est forcément la première explication qui vient à l’esprit. Pour autant, nous n’avons pas lâché ce match mais il a manqué de tout. On était concentré sur notre sujet mais on a manqué de détermination dans nos gestes offensifs. »

Cette défaite fait tache alors qu’une seconde chance de trophée (après la Supercoupe fin juillet à Bruges) s’est évanouie. « En tant que tenant du titre, nous attendions beaucoup de cette compétition. C’est le foot : tu apprends l’humilité. C’est regrettable mais on doit se re- mettre au boulot. » Si Geel a pu mettre en difficulté ce Standard-là, que dire d’Eupen qui a déjà démontré qu’elle valait nettement mieux que son classe- ment ? « Cette élimination doit rester une erreur de parcours. Elle fait mal mais il faut se reconcentrer sur les prochaines échéances (NDLR : Eupen dimanche à Sclessin, l’Ajax jeudi prochain en Europa League et le Clasico le dimanche). Eupen ?

J’avoue que je ne connais pas cette équipe mais je ne me préoccupe pas de l’adversaire. Des personnes au club vont nous expliquer ce qui nous attend. Le plus important est de repartir de l’avant. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire