Vous êtes ici
Home >> Walfoot >> Marin abattu : « Plus d’un an que nous n’avions plus perdu ici »

Marin abattu : « Plus d’un an que nous n’avions plus perdu ici »

Le médian roumain avait du mal à trouver les mots après le second revers de rang concédé face à l’Antwerp.

« C’est difficile de parler maintenant, j’attends le briefing ce lundi pour que nous comprenons ce qu’il s’est passé », réagissait Razvan Marin.

« Après un match catastrophique à Zulte, on a essayé de bien faire les choses, mais nous n’avons pas trouvé les solutions, face à une équipe d’Antwerp qui reste bien en bloc et qui joue homme contre homme. C’est dur à encaisser. Ça fait plus d’un an que nous n’avions plus perdu à Sclessin en championnat. »

Les Rouches ont encore deux matches à jouer d’ici dimanche avant la trêve internationale. « On a besoin de travailler et de retrouver la confiance. J’espère que nous allons faire un bon match à Krasnodar, et signer au moins un nul pour avoir de bonnes chances de nous qualifier. Puis nous serons obligés de gagner à Courtrai. Le championnat est encore long, mais l’Antwerp a maintenant huit points d’avance. »

 

Facebook Comments
Similar Articles

7 thoughts on “Marin abattu : « Plus d’un an que nous n’avions plus perdu ici »

  1. No stress Razvan. Le championnat est encore long et tout le monde a droit à l’une ou l’autre défaite à la maison.
    Plus inquiétant par contre, c’est la façon dont ça arrive (récurente) et la mauvaise spirale actuelle. Et je crains que le match à Kraznodar ne fasse qu’empirer la situation actuelle.

    1. Comme je l’ai déjà dit sur le tchat, ils sont cramés car le noyau n’est pas suffisant pour permettre des doublures de qualité sauf Van Heusden étonnamment délaissé alors que Luyindama a besoin de souffler.
      Non seulement il y a les matches de coupe et Europa League mais il y a aussi les soi-disant trêves internationales ou la plupart de nos joueurs sont convoqués souvent pour des destinations lointaines. Et la saison est déjà longue depuis juin.

    1. D’abord ils jouent des championnats à 20 équipes donc 38 matches soit moins que les nôtres PO compris.
      Ensuite ils ont de véritables noyaux avec remplacements poste pour poste.
      Enfin la grinta ne remplace pas le talent; un pressing à 200% ne dure qu’un temps mais ne résiste pas à l’usure. Quand on a la classe (technique, rapidité, vista..) avec des passes justes en un temps on domine sans forcer ou on peut laisser passer l’orage sans courir sur toutes les balles.
      J’ai l’impression que contre Brugge, la grinta et le pressing ont masqué un manque de talent ou des qualités techniques moyennes qui ne suffisent pas lorsque la grinta et l’envie font defaut immanquablement un jour ou l’autre.
      En tout cas ils manquent de jus et ce n’est pas un voyage de 4 jours en Russie qui va arranger

  2. Ils manquent de jus sans aucun doute et ils ne s’amusent pas ce qui rend plus difficile de surmonter la fatigue. Mais ce n’est pas l’accumulation de matches qui en est la cause, Standard : 18M officiels les non européens 15M la différence est minime. C’est plutôt le manque de qualité du jeu proposé avec trop de mauvaises passes qui oblignet à des efforts répétés.

  3. On se rejoint Kick sur la qualité du jeu et les mauvaises passes qui obligent à des efforts redoublés ;
    J’ajouterai que cela oblige aussi à des efforts individuels d’autant plus faciles à controler par l’adversaire. Et c’est le cercle vicieux.

  4. Vos explications sont pertinentes, je dois bien l’avouer. Il est vrai que la succession de mauvaises passes ne peuvent être indéfiniment compensées par des efforts hors normes. Et je crains que l’équipe ne souffre et s’essouffle ce soir, au vu du jeu pratiqué par Kraznodar, qui eux, ratent très peu de passes et vont nous faire bouger et courir après le ballon….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top