Vous êtes ici
Home >> RTBF >> « Les joueurs du Standard sont programmés pour jouer de gros matches »

« Les joueurs du Standard sont programmés pour jouer de gros matches »

Ce dimanche dans Complètement Foot, David Houdret, Pascal Scimè et Joachim Mununga sont revenus sur la victoire du Standard au Cercle de Bruges (1-2). Une victoire étriquée qui assure une place en Playoffs 1 aux Rouches.

« Le Standard est une équipe qui a du mal à se concentrer et à faire le job contre ce genre de formations, a souligné d’entrée Pascal Scimè. Ici, ils ont abordé ce match de la meilleure des façons possibles. Ils ont pris l’adversaire à la gorge et ils ont fait ce qu’ils devaient faire. Il fallait absolument prendre les 3 points aujourd’hui, ils l’ont fait. Il y avait des absents de marque et malgré certaines bourdes de certains qui rentraient dans l’équipe, le Standard a fait l’essentiel aujourd’hui. Il s’est rassuré et c’est de bon augure pour la suite. Après, je pense que Michel Preud’homme devra continuer à taper sur le clou. La victoire a été facile parce qu’ils ont rendu ce match facile. Mais il y a quand même des joueurs qui ce soir étaient un peu en dilettante. Quand on te donne du temps de jeu sur des matches comme ça, tu ne peux pas être approximatif. « 

Et Joachim Mununga d’embrayer: « Je crois que l’objectif principal a été rempli aujourd’hui pour le Standard. Comme Pascal le souligne, il y avait des absents de marque mais ça souligne aussi la richesse du noyau du Standard. Ça permet aussi de garder tout le monde concerné pour Michel Preud’homme, de faire des rotations et de palier les absences de joueurs qui ne sont pas là. Par contre, je ne pense pas que Michel Preud’homme va devoir encore longtemps taper sur les joueurs.  Avant le match contre Waasland-Beveren, il faudra encore un peu taper sur leurs têtes. Après c’est triste mais c’est positif aussi, c’est que ces joueurs sont programmés pour jouer de gros matches. Et donc ils vont simplement éclater et éblouir. Et je pense que c’est l’équipe qui a le noyau le plus riche et le plus adapté pour ce genre de matches. »

« Après s’il y a des ambitions d’aller très haut, il faut vraiment rappeler aux joueurs que le match contre Waasland-Beveren, c’est déjà votre premier match de playoffs 1. La différence peut parfois se faire sur un point. Et s’il vous manque ce point parce que vous avez  » bâclé ce match  » parce que vous pensez déjà aux playoffs, ce serait un mauvais calcul », note Pascal Scimè.

Le mot de la fin revient à Joachim Mununga : « Ce qui me fait peur pour le Standard, c’est qu’on sait que cette équipe est capable de tout, du meilleur comme du pire. Mais il faudra que cette équipe reste une équipe, même quand les playoffs vont commencer. Parce qu’on sait qu’il y a énormément de joueurs avec des capacités individuelles, qui sont capables de faire la différence.  Mais il va falloir que ça reste une équipe bien unie. C’est ce que Michel Preud’homme a réussi à faire depuis qu’il est là. Mais il va falloir que ça reste vraiment bien une équipe et qu’on ne se retrouve pas avec 11 individualités sur le terrain durant ces playoffs. Ça risquerait de mettre toutes les chances à la poubelle. »

Similar Articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top