Legear : « Nous pouvons mieux »

Dans les rangs liégeois, Benito Raman et Jonathan Legear étaient au centre des conversations. Le premier a été titularisé d’emblée dès son premier match avec le Standard, le second a remplacé le Gantois et a inscrit un but qui sauve la face des Rouches.

Yannick Ferrera a doublement surpris avec son nouvel attaquant Benito Raman. Non seulement, l’ancien chouchou de la Ghelamco Arena était présent sur la pelouse dès le coup d’envoi après trois joueurs d’entraînements collectifs et le système tactique était adapté pour le faire jouer en duo avec Ivan Santini. À l’instar d’Isaac Mbenza, l’autre transfert de la semaine au jeu après le repos, il n’a pas vraiment pu montrer toute l’étendue de ses qualités mais cela n’enlevait rien à sa satisfaction d’être devenu un Rouche à part entière.

«Je sais que je corresponds au profil d’attaquant que le Standard recherchait pour pouvoir jouer la profondeur… même si tu sais que ce n’est pas facile de trouver les espaces quand tu viens à Westerlo. Honnêtement, je ne m’attendais pas à être directement dans l’équipe. Oui, j’ai fait la préparation avec Gand mais je n’étais plus un premier choix. Des matches amicaux, ce n’est pas suffisant pour être totalement en mesure de disputer un match complet en championnat. Je n’avais pas encore 90 minutes dans les jambes mais cela va venir pour les matches prochains. Oui, j’avais une certaine pression, c’est comme ça quand tu joues avec le Standard. Après tant d’années à Gand, je m’habitue à porter les couleurs rouge et blanc, même si c’était déjà le cas à Courtrai (rires). Je retiens surtout les encouragements des supporters suite à mon transfert, tant à Liège qu’à Gand. »

Le binôme avec Ivan Santini n’est pas une formule inédite. «Nous avons joué ensemble à Courtrai. Bon, ça remonte déjà à il y a trois ans, donc j’ai besoin de temps pour retrouver les automatismes. Oui, c’est prévu comme cela : Ivan est en pointe et je tourne autour de lui et je peux me décaler sur le flanc. Ce 4-4-2, on l’a juste travaillé lors du dernier entraînement. Avec Gand, je jouais aussi dans ce rôle avec Depoitre.

Ils sont comparables : Laurent est juste un peu plus rapide, Ivan conserve mieux le ballon. Je peux jouer sur le flanc ou même seul en pointe. » Raman attend avec impatience la prochaine rencontre. «Nous venions pour les 3 points mais on peut se satisfaire de ce partage. Nous avons connu 10 bonnes premières minutes puis 35 minutes plus difficiles. Après le repos, cela a déjà été mieux. Cette victoire, on doit la décrocher samedi contre St- Trond. Mon premier match à Sclessin, dommage de devoir le disputer à huis clos. »

Après une heure, Raman a cédé sa place à Legear pour maintenir le 4-4-2 en place avec le repositionnement de Mbenza dans l’axe. Relativement discret en Supercoupe, le Liégeois s’est transformé en joker gagnant avec la collaboration du défenseur Mitch Apau. Après le but de la victoire la saison passée en Clasico, ce but juste en fin de match est le second gros fait d’armes de l’ancien Diable en 18 mois au Standard.

Pour l’instant, il accepte sans rechigner ce rôle de « super sub ». «Nous avons un gros groupe au Standard : je suis à 100 % de mes possibilités et je tente d’apporter ce que je peux. Avec ce nul, nous faisons déjà mieux que l’an passé », analysait-il. «Nous avons bien conscience que nous devons encore beaucoup travailler. Ce dimanche, nous n’étions pas encore au top. Un match sur un petit terrain face à une équipe qui nécessite beaucoup d’engagement. Après le 0-1 rapide, nous avons peut-être cru que ce serait trop facile. La saison passée, on sait combien ce type de match nous a coûté cher. Le groupe est resté quasiment le même, on doit faire mieux. Des joueurs comme Goreux ou moi devons apporter notre expérience.» Son positionnement comme avant-centre en fin de rencontre était son initiative. «Il fallait tenter le tout pour le tout. J’ai demandé à Andrade de jouer plus haut comme un médian gauche… »

Capture

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire