Le Standard pourrait empocher 14 millions en cas de transfert de Michy Batshuayi!

Même si l’entraîneur de l’OM a fait savoir dimanche soir après le match en Coupe de France que son attaquant n’était pas à vendre, le Standard pourrait grassement profiter d’un transfert de son ancien buteur Michy Batshuayi si un club anglais venait à faire une offre qui ne se refuse pas, grâce à un très gros pourcentage à la revente.

C’est le Sun qui a ouvert les hostilités en déclarant que Newcastle était prêt à dépenser 15 millions de livres (20 millions d’euros) pour attirer l’attaquant de Marseille, Michy Batshuayi.

Pourtant, il semblerait que ni l’attaquant belge, ni l’OM ne sont enclins à négocier. L’entourage de Batshuayi est favorable à un plan de carrière, étape par étape. L’entraîneur de l’OM Michel a lui aussi annoncé dimanche après le match en Coupe de France que son attaquant ne quitterait pas la Canebière cet hiver. Or, même s’il dispute sa deuxième saison dans la cité phocéenne, il n’est titulaire que depuis le début de saison, lui qui vivait encore dans l’ombre d’André-Pierre Gignac la saison passée.

Ses 14 buts toutes compétitions confondues ont fait tourner les têtes mais l’international belge n’est pas accessible à toutes les bourses. L’OM attend 40 millions d’euros pour son attaquant ; Vincent Labrune ne serait pas disposé à négocier en dessous de ce prix. L’offre de Newcastle ne sera donc même pas étudiée.

La stabilité avant l’Euro

De plus, à cinq mois de l’Euro, le joueur préférerait miser sur la stabilité et ne pas devoir tout recommencer à zéro dans un nouveau club. Le choix de Newcastle serait également un choix sportif risqué puisque les Magpies sont actuellement en position de relégable.

Si le joueur veut attendre la fin de saison avant de discuter de son avenir, les dirigeants de l’OM ainsi que l’entraîneur Michel ne comptent pas le pousser vers la sortie. Ils ont martelé ces dernières semaines qu’il n’était pas question de le vendre. Les offres hivernales sont donc un apéritif pour l’offensive de l’été. Si l’OM obtient le prix qu’il désire, c’est le Standard qui touchera le jackpot. À 40 millions d’euros le transfert, le club liégeois récupérera 14 millions d’euros (35 % à la revente) !

Si le deal se conclut, il s’agira de fameuses étrennes que le Standard doit à Roland Duchâtelet. L’ancien président avait en effet tenu à inscrire cette clause lors de la vente du joueur à l’OM pour 6,5 millions en juin 2014. Si cette clause fait l’affaire du Standard, elle oblige par contre l’OM de vendre le joueur très cher s’il veut toucher de l’argent sur le transfert. Aucune raison donc de le brader à 20 millions d’euros.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire