Le Standard peut-il y croire ?

Défait 2-0 par les modestes Norvégiens de Molde, le Standard voit la phase de poules de l’Europa League s’éloigner dangereusement. Voilà les Liégeois placés dans une situation délicate dont il sera difficile d’en sortir.

Que s’est-il passé hier soir en Norvège ? Comment le Standard a-t-il pu sombrer de cette manière ? Où était passé la hargne habituelle des Liégeois ? Après la défaite contre Molde, l’heure était au questionnement. Et, rapidement, la plus importante de toutes était celle-ci : Le Standard pourra-t-il renverser la vapeur dans une semaine ?

Un très mauvais résultat

Au-delà de la défaite, ce qui inquiète, c’est le score de celle-ci. 2-0 à l’extérieur, c’est très, très mauvais. A la limite, une défaite 3-1 aurait été préférable car, sans but inscrit à l’extérieur, le Standard s’exposera à un danger important lors du match retour.

En effet, les Liégeois devront, l’emporter avec trois buts d’écart ou au minimum réaliser le même score pour forcer l’exploit aux tirs au but. Car c’est bien d’un exploit dont on parle ici. Si Molde venait à marquer, le Standard devrait en mettre quatre pour passer ! Et quand on connait les difficultés actuelles des Mosans à alimenter correctement leur attaque, on prend la mesure de la tâche qui les attend.

Quelle ambiance dans le groupe ?

Pour forger un résultat positif, tous les voyants devront être au vert. Des joueurs au staff en passant par les supporters. Or, cette défaite a, semble-t-il, mis en lumière certains disfonctionnement entre joueurs et staffs. Plusieurs joueurs ne seraient pas sur la même longueur d’onde que le coach, Slavo Muslin, d’un point de vue tactique.

A l’issue de la rencontre, Jelle Van Damme a également fustigé l’attitude de certains joueurs du noyau qui auraient pris ce match par-dessus la jambe, ne se donnant pas à fond contrairement à lui.

La semaine qui vient, avec la rencontre de championnat dimanche, sera très importante pour remettre les pendules à l’heure, discuter sereinement et regagner une confiance mise à mal par ce résultat inattendu.

Faire la différence à domicile ?

Sclessin pourra-t-il être le théâtre d’un retournement de situation incroyable ? Avec le Standard, on le sait, tout est possible. En mettant une pression intense dès le début du match et avec un public chauffé à blanc, Molde pourrait bien vivre un enfer. Et si par bonheur un but venait à tomber rapidement, la furia liégeoise n’en serait que plus puissante.

Il faudra en tout cas que le public liégeois réponde présent pour pousser les joueurs à donner le maximum. Mais il faudra aussi que les Standardmen jouent juste, ce qui a cruellement manqué hier soir. Il faudra également que les occasions se multiplient sans quoi le public pourrait se retourner purement et simplement contre son équipe.

Des précédents pas en faveur du Standard

Ces dernières années, le Standard s’est retrouvé plusieurs fois à devoir faire la différence à domicile après une défaite à l’extérieur au match aller. On se souvient de ce quart de finale de Coupe de Belgique en 2008 contre le Cercle de Bruges. Battu 4-1 à Bruges, le Standard parviendra à s’imposer 4-0 chez lui avec, notamment, le 3-0 venu des pieds du jeune Réginal Goreux alors inconnu.

Dans l’autre sens, il y a eu ces rencontres contre Hambourg, Braga ou le Zenith. A chaque fois et malgré une grosse envie, le Standard n’a pas su faire la différence. Reste que ces équipes étaient d’un niveau supérieur aux Liégeois. Sur le papier, on peut encore espérer que les Rouches soient plus fort que les Norvégiens. Mais il faudra le démontrer sur le terrain.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire