Le Standard pense arracher un point en dernière seconde, mais le VAR acte son premier revers à Sclessin

Le Standard pense arracher un point en dernière seconde, mais le VAR acte son premier revers à Sclessin

Les Rouches ont eu du mal face aux Malinois très bien en place et aux commandes avec deux buts d’avance à cinq minutes de la fin. Venu du banc, Amallah a redonné l’espoir avant d’égaliser, mais le but ne fut pas accordé. Le Standard manque de faire la bonne opération.

Malines a prouvé lors des premières minutes pourquoi il fait partie du Top 6 depuis plusieurs semaines. Les joueurs de Vrancken ont joué leur carte à Sclessin. Si les premières occasions étaient liégeoises, le premier but fut malinois. Rob Schoofs envoyait un superbe coup-franc dans la lucarne de Bodart au quart d’heure.

Le Standard avait peu d’espaces pour se créer des opportunités, un tir de Bastien et deux têtes d’Oularé piquées trop puissamment apportaient le danger mais pas l’égalisation.

Michel Preud’homme réagissait au repos avec la montée d’Emond à la place de Boljevic, pas forcément à son avantage pour son retour dans le onze. Mais c’était De Camargo qui obtenait la première grosse occasion avec une reprise sur la barre. Le Brésilien fera finalement 0-2 sur un ballon qui lui est revenu dans l’axe.

Le jeu liégeois était poussif, avec des centres qui tombaient vers Oularé mais avec trop peu de réussite. La montée de Carcela faisait du bien, mais Lestienne manquait une énorme occasion de relancer son équipe. Amallah s’en chargera d’une frappe dans l’axe. Il restait alors cinq minutes à jouer.

Sur un centre de Carcela, Amallah délivrait Sclessin mais le VAR a appelé M. Boucaut, qui annulait le but de l’égalisation pour faute de bras. Le Standard passe donc à côté d’un point et perd pour la première fois à la maison depuis six mois.

Attachment

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.