Le Standard lanterne rouge après sa défaite contre Westerlo (1-2): « Je m’interroge sur tous mes joueurs », dit le coach Yannick Ferrera

Yannick Ferrera peut grincer des dents : voici son équipe du Standard en dernière position du championnat de Belgique après onze journées, une première pour le club liégeois depuis 64 ans ! Le coach ne cherchait toutefois pas d’excuses à cette débâcle, une semaine avant de rencontrer son rival, le Sporting de Charleroi.

Lors de la conférence de presse, le mentor liégeois a longuement évoqué la prestation de ses couleurs, de quoi voir naître de nombreux doutes… «  Après de tels résultats, il apparaît logique que je me pose des questions vis-à-vis de tout le monde. Et oui, cela concerne le poste de gardien. Yohann a reconnu ses erreurs, c’est une bonne chose mais, à l’instar des joueurs de champ, il se pourrait que sa position soit remise en question. Nous verrons ce qu’il se passera dans les jours qui viennent.  »

Prêt à discourir sur tous les sujets brûlants, l’ancien mentor de Saint-Trond justifiait la présence d’Anthony Knockaert sur le banc. «  C’est un garçon qui percute et qui peut créer du danger mais, lors des précédents matches, le staff a estimé qu’il commettait certaines erreurs. Nous ne voulions plus les voir dans notre jeu mais, à un moment, nous avions besoin de lui pour tenter de renverser la vapeur. Et Anthony a répondu présent tout en perdant le cuir à diverses reprises. Egal à lui-même en somme…  »

Une continuité qui peut légitimement se répercuter dans le chef de toute l’équipe comme l’explique Matthieu Dossevi. «  Pendant la semaine, nous bossons comme des fous mais cela ne débouche sur rien de concret dès que le match commence. On prend des buts stupides et nous devons sans cesse courir après le score. La dynamique actuelle n’est pas bonne et, forcément, la confiance s’est étiolée. Une forme d’impuissance s’est installée dans nos rangs et, pour la surmonter, nous devons absolument apprendre à nous révolter. La gnaque ne fait pas toujours partie de notre vocabulaire et cette situation doit changer au plus vite si nous voulons enfin décrocher une victoire.  »

Un succès qui boude les Liégeois depuis le… 9 août dernier face à Waasland ! «  Nous mettons tout en œuvre pour modifier les choses mais, une fois que la guigne s’immisce dans votre vie, il est très difficile de la faire fuir.  »

> Analyse et réactions après cette nouvelle défaite du Standard, à lire dans le 7 Dimanche, notre édition dominicale gratuite disponible dans tous les commerces de proximité ouverts ce dimanche.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire