Le Standard et Mouscron partagent l’enjeu, Mpoku et Carcela exclus

Le Standard et Mouscron partagent l’enjeu, Mpoku et Carcela exclus

Le Standard abordait cette rencontre avec ses deux transfuges du dernier mercato, Selim Amallah et Mergim Vojvoda sur la pelouse et avec Paul-José Mpoku, qui aurait dû commencer sur le banc, mais qui a finalement suppléé Cimirot, forfait de dernière minute.

Un match qui a démarré sur les chapeaux de roue, après soixante secondes, Mergim Vojvoda aurait pu débloquer le marquoir devant son ancien kop, mais butait sur Vaso Vasic.

L’ouverture du score de Renaud Emond

Pas un problème pour les Liégeois qui ont ouvert le score cinq minutes plus tard, grâce à Renaud Emond, parti à la limite du hors-jeu pour placer hors de portée du gardien mouscronnois. Lancés, les Rouches ont toutefois oublié de tuer le match et d’enfoncer le clou. Et l’Excel, inoffensif pendant plus de 30 minutes, a réagi en toute fin de première mi-temps.

Perica fait mouche sur sa première occasion

La perte de balle coupable de Boljevic allait d’ailleurs totalement changer le visage du match. Dans sa moitié de terrain, le Monténégrin tentait et manquait un petit point sur Mohamed. L’Excel n’en demandait pas tant: Stipe Perica coupait au premier poteau pour reprendre un centre de son capitaine et Mouscron revenait dans le match.

Un but qui a littéralement réveillé le Canonnier. Trop peu incisifs pendant 40 minutes, les Hurlus ont retrouvé leurs griffes et l’exclusion (logique) de Paul-José Mpoku au retour des vestiaires donnait encore plus de raisons à Mouscron d’y croire. Stipe Perica est d’ailleurs passé tout près du doublé, mais Mouscron n’a pas su exploiter son bon quatrième quart d’heure pour passer devant.

Le Standard aurait pu en profiter, notamment grâce à Samuel Bastien, accroché dans le rectangle, mais ni l’arbitre, ni le VAR ne lui ont accordé le penalty.

A l’arrachée

Et Mouscron a fini par exploiter sa supériorité numérique. Grâce à l’inévitable Stipe Perica, servi par Antonov pour le doublé. On pensait même le match définitivement plié avec l’exclusion de Carcela quelques minutes plus tard. Mais, même réduit à neuf, le Standard a continué d’y croire et finit par arracher le partage, dans les arrêts de jeu grâce à Maxime Lestienne.

Un point arraché au vu des circonstances, mais deux points de perdus tout de même pour le Standard, qui sera, en plus, privé des services de Mpoku et Carcela pour le Clasico de dimanche prochain… Les Rouches laissent la deuxième place à La Gantoise. Mais Mouscron peut aussi avoir des regrets, surtout au vu de sa deuxième période.

Attachment

3 Comments

    • VanMoer60

      8 décembre 2019

      Perica fait mouche sur sa première occasion effectivement.
      Le Standard ne peut pas garder un résultat et gagner par 1-0.
      C’est bien de tuer le match en mettant 2 ou 3 , ce qui n’est pas toujours possible mais il faut aussi éviter les cadeaux derrière.

    • gerouche

      9 décembre 2019

      Il serait peut-être temps de nous poser les bonnes questions ! A force de vouloir tuer le match à chaque fois, en voulant en planter un second voir un 3ème, on presse trop haut, la défense adverse se regroupe bien alors que nos attaquants ne sont pas assez lucides ou efficaces, et patatra, ce sont eux qui nous en plantent un en contre. Quant aux absences de Polo et Medhi contre les mauves, ce sera peut-être un mal pour un bien au final…..

    • VanMoer60

      9 décembre 2019

      Bien vu Gerouche. Mon fils me répète souvent qu’il suffit d’une occase pour que les autres la mettent au fond.
      Quant aux deux punis, je ne me tracasserais pas trop d’il n’y avait l’absence de Cimirot et d’autres au bout du rouleau alors que suit un programme démentiel peut-être déjà déterminant pour la suite de la saison

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.