Le Standard et Dossevi dévorent les Zèbres, les Rouches se replacent dans le sprint final

Le Standard n’avait plus le droit à l’échec, mais c’est son rival carolo qui se déplaçait à Sclessin. L’équipe de Ferrera a de nouveau inscrit trois buts contre la bande à Mazzu, les Zèbres n’ont pas su tromper un bon Hubert. Il n’y a plus qu’un point d’écart à 3 matches du terme.

Les deux entraîneurs ont modifié leur onze de base. Au Standard, Collins Fai débutait dans notre championnat à la place de Goreux, suspendu. Edmilson et Boschilia retrouvaient leur place, Enoh était préféré à Maniatis. Côté carolo, Ninis était aligné à côté de Marcq, Saglik passait sur le banc. Perbet retrouvait sa place, accompagné par Pollet.

En tribunes, après l’arrivée de Witsel sur la pelouse, le respect était de mise lors de la minute d’applaudissements en hommage à Dominique D’Onofrio. « La mort n’a pas de couleurs », ont déployé les supporters carolos sur une banderole.

« Ce sera un match ouvert » avait déclaré Adrien Trebel vendredi, le Français a eu raison. Charleroi se montrait le plus dangereux durant les premières minutes, mais Pollet manquait la première opportunité puis c’est Hubert qui était l’auteur d’une superbe sortie pour enlever le ballon à Ndongala. Les passes en profondeur des Carolos faisaient mal.

Le premier tir liégeois était à mettre à l’actif de Boschilia mais il fut contré. Au quart d’heure, Santini ouvrait le score en piquant un ballon envoyé par Kosanovic sur coup-franc.

Quelques minutes après, les deux mêmes hommes auraient pu offrir un second but au Standard, mais le ballon passait de peu à côté. Le reste de la première période était plutôt serré, avec une équipe liégeoise repliée qui laissait son opposant être potentiellement dangereux.

Hubert se montrait une nouvelle fois bien en vue en intervenant sur une tête de Pollet. Le Standard aurait pu bénéficier d’une penalty pour un contact entre Tainmont et Dossevi, mais Serge Gumienny n’a pas sifflé.

Seconde période

Yannick Ferrera introduisait Jean-Luc Dompé au repos. Dossevi passait dans l’axe, Boschilia sur le banc. Le Standard se créait directement une occasion, Trebel marquera sur la suivante. Le médian français décocahit une superbe frappe qui terminait dans le haut du but après une trajectoire impossible à évaluer pour Penneteau.

Charleroi devait réagir, Baby puis Benanvente ont pris les places de Tainmont et Ninis. Mais le troisième but de la partie sera également liégeois. Sur un dégagement d’Hubert, Edmilson et Mata jouaient le duel, mais Dossevi s’emparait du ballon et s’infiltrait dans la défense pour tuer la rencontre à la 70e.

Maniatis et Saglik montaient au jeu, Perbet passait à deux doigts de la réduction du score. Le poteau évitait le 3-1. Le score restera de 3-0, Emond aurait pu alourdir le score mais Penneteau est bien intervenu.

Un seul point sépare les deux équipes à trois matches du terme de la phase classique. Liégeois et Carolos vont désormais espérer que Genk et Zulte-Waregem perdent des plumes ce week-end.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire