Le mot de « Gerouche »: PREMIERES IMPRESSIONS et ENSEIGNEMENTS

Le mot de « Gerouche »: PREMIERES IMPRESSIONS et ENSEIGNEMENTS

Chers supporters ( et supportrices ),

Voici donc le championnat Belge relancé, avec espérons le avant tout, une belle compétition passionnante à la clef. Après tout, et même au de-là de la victoire de nos couleurs, c’est le but principal, non ?

Tout le contraire de ce à quoi il m’a été donné d’assister, ce samedi du côté du circuit de spa-francorchamps, où le plateau était très relevé et les participants déterminés à en découdre, mais dont le spectacle a été clairement « sclérosé » par la faute de la pluie mais plus encore de règlements et d’interventions aberrantes et répétitives ayant privé les spectateurs du moindre intèret, annulant surtout les efforts des uns et des autres pour creuser des écarts. Ridicule, vraiment, même si la sécurité doit primer sur la compétition, mais pas à n’importe quel prix. Finalement, cette épreuve de 24 heures fut réduite à peau de chagrin.

Mais, pour en revenir à la Jupiler League et au football, il est bien de savoir que plusieurs favoris se dégagent, et non un seul, comme le revendiquaient haut et fort voilà pas si longtemps encore les pensionnaires du Parc Astrid, plus habitués à emporter le graal tous les deux ans, le contraire plongeant les Bruxelles dans une crise certaine. Au demeurant, je serais fort étonné de voir les mauves jouer les premiers rôles dès cette année, même si les intentions de Vincent Kompany à vouloir faire confiance aux jeunes est louable. On a beau s’appeler Kompany, être coach, ça ne s’apprend pas du jour au lendemain. Manager d’un club encore moins ! Demandez à Mr Duchatelet et Venanzi !

Espérons toutefois que le Standard fasse bel et bien partie des équipes de pointe, le contraire serait du reste très inquiétant.

Au-delà de notre première victoire, durement acquise au final malgré le score trompeur de 0-2, difficile de tirer de véritables enseignements à l’issue de cette joute initiale.

Tout au plus pouvons-nous nous appuyer sur quelques bases, c’est toujours ça.

A commencer par notre inévitable Renaud Emond, toujours apte à donner le meilleur de lui-même et se mettre à la disposition de l’équipe. Son sens du but reste tout de même une arme non négligeable, peu importe sa technique, et il serait vraiment dommage de l’écarter sous prétexte de faire de la place à un nouveau venu, même si plus doué, et ils sont nombreux à pouvoir revendiquer son poste, à commencer par Avenatti. Mais associer les deux devant, pourquoi pas, car je crains comme beaucoup qu’Oularé ne puisse jamais s’installer dans la durée, vu sa fragilité, alors que Sa et Cop pourraient recevoir leur bon de sortie.

Mais voilà qu’on annonce encore une nouvelle arrivée possible, du nom de Dragus. Quelle abondance de biens quand on sait que fin de saison dernière, on pleurait par manque de solutions en attaque ! Un comble !

Derrière, et même s’il ne fait pas toujours l’unanimité vis-à-vis de tous, n’est-ce pas Van Moer, Layfis parait incontournable, lui aussi, qu’il soit aligné décalé à gauche ou plein axe ! Pardi, ce n’est pas tous les jours que l’on puisse compter sur un joueur qui n’ai pas d’envies « d’ailleurs » et s’installe dans la durée chez nous. Un peu à l’image de Renaud du reste !

Et puis dans l’entrejeu, Cimirot semble irremplaçable et parait avoir laissé derrière lui ses envies de départ de la saison passée. Tout profit pour le Standard et ses équipiers !

Alors que des garçons comme Gavory et Vojvoda pourraient, eux-aussi, s’installer sur le long terme, me semble t’il.

Mais, ces considérations mises à part, la « bonne » surprise nous est venue de Medhi, même si son talent n’est plus à prouver, mais pas toujours bien utilisé et qui pêchait jusqu’ici par manque de régularité, seules les top-matchs semblant réellement le motiver. Drôle de gars, vraiment, très attachant et attaché au club, mais incapable de se rendre indispensable à chaque rencontre. Quel dommage !

Mais peut-être que la solution de l’introduire en seconde mi-temps, comme l’a fait Michel cette fois, et Sa Pinto avant lui lors du match décisif voici bientôt deux ans, à Ostende, avec à chaque fois le succès que l’on a vécu, cette solution donc pourrait s’avérer la bonne le concernant.

Tous les autres postes sur le terrain me paraissent pour l’heure encore trop aléatoires, mais une question m’interpelle néanmoins…. L’espace laissé parfois entre les lignes.

Ou comment savoir gérer la problématique des joueurs ayant tendance à se jeter vers l’avant, et les autres trop vite cantonnés à l’arrière. Ce problème n’est pas nouveau chez nous, mais il est réapparu dans toute sa splendeur samedi dernier, aux dires des différents commentaires perçus ci et là.

A se demander parfois s’il ne nous faudrait pas aligner dix joueurs à vocation offensive, tant devant que derrière, histoire de conserver nos lignes proches les unes des autres.

Gérouche

6 Comments

    • VanMoer60

      2 août 2019

      Sacré Gerouche qui a retrouvé l’inspiration et m’interpelle 🙂
      Concernant Layfis je lui reprochais sa nonchalance fin de saison passée, probablement qu’il était cuit. Il a des qualités indéniables à la récupération mais manque d’autorite n’est pas assez dur sur l’homme, est trop propre trop gentil souvent face aux roublards voire méchants de la bourin league

        • VanMoer60

          2 août 2019

          Bien d’accord Ardéchois, Gerouche se souvient probablement de mon agacement de fin de saison lorsque Layfis laissait tout passer à gauche, par nonchalance pensais-je mais surtout parce qu’il était cuit. Et comme il est (trop) propre, il laisse passer dans ce cas
          Kosa est hors concours c’est à dire doit partir. Comme déjà dit, je ne vois pas de raison de l’aligner si ce n’est pour le mettre en vitrine

    • VanMoer60

      2 août 2019

      Concernant le milieu, je ne parle pas des ailiers assimilés comme demi à tort à mon sens, mais des 6, 8 et 10, c’est un peu leger malgré la pléthore du noyau. C’est là qu’un Agbo serait utile pour faire le lien entre défense et attaque. Amallah est un 10, Cimirot un huit et Bastien trop léger comme demi def. Et qui pour les remplacer le cas échéant. Bokadi ? Trop imprécis à la relance. Par contre il y a pléthore d’ailiers.

    • gerouche

      2 août 2019

      Effectivement Van Moer, il y a plethore d’ailiers comme tu dis.
      Peut être à raison, puisque MPH veut jouer plus (uniquement meme) par les flans avec bcp plus de courses. Faut donc des hommes frais constamment, d’où peut être le surnombre, et cette façon de faire devrait te plaire !
      Toutefois, n’avoir qu’un seul système de jeu m’interpelle. L’an dernier, on rentrait presque systématiquement dans l’axe, une façon de faire plus propice pour jouer rapidement les contres en déplacement., mais moins efficace chez nous devant des defenses regroupées…. L’idéal donc, pour moi, c’est de pouvoir passer d’un système à l’autre, avec aussi l’avantage de pouvoir surprendre, ce qui ne sera pas le cas avec une seule mise en place …..

      • VanMoer60

        2 août 2019

        Qu’il y ait pléthore d’ailiers, c’est un moindre mal mais c’est au milieu qu’il faut renforcer. Bastien n’est pas prêt de remplacer Marin, j’espère me tromper. 11 nouveaux entrants et combien dans le milieu axial?

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.