Vous êtes ici
Home >> Standard-Rouche.be >> Le mot de « Gerouche » : LES ROUGES FONT LES GROS …… TITRES

Le mot de « Gerouche » : LES ROUGES FONT LES GROS …… TITRES

Chers supporters,

La fête continue ! C’est à se demander quand la roue va-t-elle s’arrêter de tourner en notre faveur, exactement comme lorsqu’on se demandait quand la poisse, la sinistrose allait nous lâcher les baskets, voici quatre mois ?

Bizarre parfois comme les événements peuvent nous tourner le dos, quoiqu’on fasse, à un tel point qu’on se sent impuissant, alors que, tout au contraire, quand on est dans une spirale positive, tout semble nous réussir, quels que soient les risques encourus. C’est la vie, tout simplement, avec ses paradoxes, ses contrariétés, ses surprises, et bien malin celui qui prétend détenir les clefs du succès ….

J’avais bien sûr envisagé une victoire face à Genk, ce week-end, mais à ce point ! Quel spectacle, quel esprit d’équipe, quelle confiance et quel engagement, tant dans le chef de notre gardien, de notre défense qu’en nos attaquants virevoltants, avec un ENORME Carcela à la manœuvre. A un point tel que l’absence de Marin ne s’est même pas faite ressentir.

Faut dire aussi que Cimirot, lui aussi, ne cesse de grandir, tout profit pour l’équipe, ses partenaires.

Je me pose dès lors la question : « Qui va bien pouvoir arrêter ce Standard-là ? »,  ou plutôt : « Où va-t-il s’arrêter ? A la 1ére place ? ».

Car il faut bien l’avouer, au point où nous en sommes, pourquoi ne pas rêver ? Entre la seconde place convoitée et la 1ére, la marge n’est plus bien grande, désormais.

La faute à Anderlecht, que je n’attendais pas à pareille fête, eux non plus, en Venise du Nord, les seuls à être parvenus à interrompre le brevet d’invincibilité des locaux dans leurs installations.

Je constate néanmoins une chose, un détail flagrant qui risque d’avoir beaucoup de poids au décompte final : tant à Charleroi, chez eux contre ces mêmes Brugeois et là-bas, les Bruxellois ont encore pu faire la différence grâce à l’arbitrage, aux interventions oubliées du Var. Car si un genou à peine avait justifié l’annulation du but égalisateur Brugeois au Parc Astrid, c’est encore un genou, celui de Téodore pas très chic, voire bien davantage, qui leur vaut encore de faire la différence en leur faveur, le hors-jeu n’ayant pas été sifflé cette fois.

Faites le compte, ça nous fait 6 points de trop pour les Bruxellois, au contraire des Brugeois, amputés de 2 précieux points peut-être contre les mauves, soit une différence de 8 unités ! Un gouffre ….. Un titre

De quoi justifier l’ire d’Ivan Leko, pourtant réputé pour son calme et son flegme le long de sa ligne, sur son banc, posé dans ses propos et déclarations d’après match, mais qui ont, ici aussi,  largement dépassé le cadre de la sportivité !

Comme quoi la tension, l’injustice surtout, peuvent faire dire à n’importe quel coatch si bien éduqué soit t’il,  des mots désagréables et engendré des réactions excessives, même si ce constat n’excuse en rien les dérapages précédents d’un certain Sa Pinto ?

Toutefois, pour en revenir au Standard, les choses semblent être claires désormais. Un succès du côté de St Guidon provoquerait un  véritable électrochoc dans la presse, parmi les supporters qui ne savent plus trop s’ils rêvent debout pour les uns, si c’est un cauchemar pour les autres.

Certes, les mauves une fois encore relancés par les grâces, on va dire du ciel, pour ne pas être irrévérencieux, vont y croire à nouveau, vont vouloir prendre leur revanche sur leur récente désillusion en coupe et dans leur antre contre nous, et seront donc eux aussi en confiance extrême, sachant qu’ils peuvent toujours compter sur une intervention « divine » ….

Mais le Standard n’est jamais aussi fort que lorsqu’il est dans les cordes, dans l’adversité surtout. Alors, pour autant que tous nos joueurs cadres soient « fit and well », on peut  s’attendre ou espérer un nouvel exploit de leur part. HVZ le sait pertinemment, lui aussi, et ne va certainement pas attaquer à visière découverte pour s’exposer à la vitesse, à la technique  de Junior et de Medhi, essentiellement, tous deux en état de grâce.

De notre côté, l’absence de Uche Agbo ne devrait pas être un frein, encore moins un handicap, notre homme ayant tendance à mettre facilement la semelle et amputer ainsi ses équipiers de son soutien, et nous avons suffisamment de solutions pour gommer efficacement sa sanction.

Bref, vous l’avez compris, le suspense est désormais total dans ces passionnantes playoffs1, quoiqu’on en dise ou qu’on en pense, et tant pis pour l’esprit d’équité, et donc pour …. Les Brugeois.

Pour ma part, je suis prêt à parier que le vainqueur du CLASSICO de ce jeudi pourrait s’orienter vers le titre, ni plus ni moins.

Si les Bruxellois l’emportent, ils nous mettraient à cinq point, et c’en serait fini de nos chances, tant pour la 1ére que le seconde place ! Leur détermination sera donc décuplée.

Ils mettraient qui plus est une pression insoutenable sur Bruges, déjà dans les cordes et en plein doute, à coup sûr.

Par contre, une victoire des nôtres, tout à fait envisageable s’ils affichent la même mentalité que celle vue hier, chacun se battant pour l’autre, pour leur coatch, pour récupérer aussitôt un ballon perdu, cette victoire  nous mettrait en position  de force avant de recevoir les Brugeois, désormais tétanisés car menacés de perdre tout le bénéfice d’une brillante saison, ceci avant d’aller …. A Charleroi.

Je me pose par ailleurs beaucoup de questions sur la volonté décuplée de nos joueurs durant ces playoffs….

A savoir que les annonces incendiaires de la presse, de MPH, à l’égard de Sa Pinto auraient eu l’effet inverse  à celui escompté….. et que le groupe de joueurs, comme un seul homme, aurait pris fait et cause pour leur coatch, au point de tout donner  pour lui offrir un titre de champion, ni plus ni moins.

Quoiqu’il en soit, dans les chiffres, le Standard pourrait très bien se retrouver seul en tête avant de se rendre au Mambourg, pour la der des ders, dans un match d’ENFER.

INCROYABLE mais VRAI.

Gérouche

 

 

Similar Articles

Laisser un commentaire

Top