Le mot de « Gerouche »: FAIBLE, NOTRE ENTREJEU ?!?

Le mot de « Gerouche »: FAIBLE, NOTRE ENTREJEU ?!?

Chers supporters,

J’ai pu lire ci et là que quelques-uns déploraient chez nous un entrejeu jugé insuffisant, point faible par conséquent de notre effectif et dû essentiellement à un recrutement défaillant.

Vrai qu’il n’y a pas vraiment un meneur, un patron,  qui se dégage à l’heure actuelle, comme a pu l’être Razvan Marin la saison dernière, maillon finalement si précieux et essentiel à l’ensemble.

Affirmer toutefois que notre entrejeu manque de qualité me parait allé un peu vite en besogne.

Déjà constitué de cinq unité, rien de moins, ce secteur de jeu permet d’aligner quelques noms intèressants, comme Carcela, bien entendu, mais aussi M’Poku, Amallah désormais, ces trois là étant bien couverts  par Bastien et plus encore Cimirot, qu’on ne présente plus et qui fait partie des grandes satisfactions de ces dernières années.

Pas de toutes grosses vedettes, certes, mais n’est-ce pas mieux ainsi que de recourir à des noms ronflants pour les voir partir la saison suivante ?

Parmi ces cinq-là, bien entendu, on peut pointer les limites de Polo, plus enclin à dribbler qu’à accélérer le jeu, de Bastien, que plusieurs jugent un peu court. Mais, parfois, une équipe à besoin de tels joueurs, moins spectaculaires mais plus travailleurs, pour assurer et couvrir le placement défaillant de quelques-uns.

Pour autant que je sache, Axel Witsel himself n’a pas toujours échappé à la critique, lui non plus, car parfois jugé trop lent et peu enclin à jouer vers l’avant, surtout en équipe Nationale.

Comme quoi de tels joueurs  peuvent avoir leur utilité, quand il s’agit de conserver le ballon et plus encore de ne pas le perdre inutilement, en jouant simplement et sans se compliquer le jeu, quitte à passer inaperçu !

Un entrejeu consistant ne recèle donc pas que des joueurs hors normes, mais aussi des travailleurs de l’ombre, dont fait partie Bastien, selon moi.

En réalité, je pense que le vrai problème actuel n’est pas tellement là, mais plutôt dans les choix de MPH.

En effet, aligner dans ce secteur de jeu presqu’exclusivement des joueurs « rentrants », comme le sont Polo et Medhi auxquels viennent s’ajouter les trois autres, c’est amener à jouer une fois de plus dans une sorte d’entonnoir qui vient buter inexorablement sur les défenses adverses bien regroupées devant leur rectangle, un peu comme si on avait rien appris de nos erreurs passées !

Notre coatch avait pourtant bien laissé entendre que ces temps là étaient révolus et que le Standard allait désormais procéder davantage par les ailes, d’où les recrutement de LImbombé, de Boljevic, mais aussi de Gavory et Vojvoda. Or, ces deux derniers ont pris les  places de Fay ou de Cavanda à droite, de Miangue et Pocco à gauche, sans apporter pour autant une réelle plus-value sur les ailes.

Chercher l’erreur….

Aussi, ce que j’aimerais voir à l’avenir, avec donc une influence directe sur la composition de notre entrejeu, c’est l’utilisation mieux gérée de tous ces joueurs de flan, jusqu’ici sous exploités, en leur accordant une présence accrue sur le terrain.

Pourquoi, dès lors, ne pas voir évoluer ENSEMBLE un Fay et un Vojvoda à droite, et un Miangue associé à Gavory à Gauche, histoire surtout de voir plus de centre venant de ces côtés, car le retour d’un certain Avenatti ne pourrait être porteur et bénéfique à l’équipe qu’à cette seule condition, certainement pas en recevant des ballons dans son dos.

Ce grand changement impliquerait forcément l’alignement de garçons comme Polo et Medhi, le premier en doublure d’Amallah, le second en alternance avec Maxime Lestienne, et donc tous deux utilisés en position plus axiale, avec, vous l’aurez compris, le recours à un seul médian défensif, en l’occurrence Cimirot, doublé au besoin par Bastien ou Bokadi.

Tout ce chamboulement permettrait surtout à nos backs à ne plus avoir à assurer la couverture du flan à eux seuls, au risque de laisser tout leur couloir libre lors de leurs montées, jusqu’ici forcément limitées par la force des choses, càd le positionnement rentrant de Medhi et Polo.

Mais bon, tout ceci reste un souhait, partagé ou pas.

Et comme le dit si bien le coatch, ne considérer qu’une seule approche n’est sans doute pas bon dans l’absolu, autant ne privilégier aucune stratégie.

Alors, oui, peut-être au final n’avons-nous pas un entrejeu à la hauteur de celui de Bruges, où VanAken et Vörmer, essentiellement, tiennent la baraque et jouent à fond leurs rôles de cadors sur le terrain, ce qui nous manque à coup sûr, mais, mis à part ces deux-là, le nôtre, même si perfectible, n’est certainement pas à rougir de la comparaison.

Mais je suis d’accord, il nous faudrait quelqu’un qui a un réel impact sur l’équipe, qui dirige. Quelqu’un comme …. Marouane Fellaini, dont le nom a été cité sur ce site et ailleurs.

Et après tout, qui sait ! Là où il est allé se perdre, est t’il vraiment heureux et satisfait de son choix ?

A bon entendeur

Gérouche

7 Comments

    • Rouchblanc

      10 septembre 2019

      Bonjour pour une fois je suis d accord hé oui cela arrive mais j’ai une autre question ce jeu n est il pas du uniquement parçe que nos grands gabarits Oulare et Avenatti sont absents nous verrons cela après la trêve peut être déjà contre Ostende

    • VanMoer60

      10 septembre 2019

      Mais Polo et Medhi ne peuvent pas jouer autrement si on les alignent en théorie comme ailiers donc tactique des ailiers rentrants ou en fonction des joueurs disponibles ?
      Quant aux doubles backs ailiers suggérés, ils feraient double emploi et Gavory et Vojvoda n’excellent pas défensivement.. plus facile d’être supporters qu’entraineurs

    • VanMoer60

      10 septembre 2019

      Quand on commence un commentaire qu’on reprend après quelque temps, on ne peut reprendre au début; faudra éclaircir avec Admin à l’occasion

    • VanMoer60

      10 septembre 2019

      Merci pour cette analyse qui comble le vide de l’actu Rouche en cette trêve internationale.
      A lire le titre, je croyais déjà lire une réflexion sur l’équipe nationale. Sans leur jeter la pierre, Thielemans er Dedoncker ne m’ont pas impressionné alors que leur prestation était très appréciée par Martinez. Et les analystes de souligner aussi le travail de l’ombre de ces joueurs.
      Les ailiers rentrants, les backs comme seuls centreurs et l’entonnoir dans l’´axe. Je l’ai maintes fois déploré.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.