Le Courtraisien Ivan Santini sera présenté ce jeudi après-midi au Standard, il va signer un contrat de quatre ans

Alors que le FC Bruges avait frappé tôt avec Hans Vanaken et Abdoulay Diaby et au moment où Anderlecht fait plus que flirter avec Imoh Ezekiel, le Standard devait réaliser un gros coup pour envoyer un signal à ses supporters avant la reprise des entraînements. Ce sera chose faite ce jeudi après-midi avec la signature d’Ivan Santini pour quatre saisons.

Les supporters du Standard avaient tendance à faire la grimace ces derniers jours. Avec les nombreuses rumeurs au sujet de divers joueurs du noyau A, les fans rouches avaient le sentiment d’assister à un exode alors que deux joueurs ont officiellement décidé de ne pas rester à Sclessin. Eiji Kawashima n’a pas souhaité renouveler son contrat tandis que Mehdi Carcela a voulu relever le défi de Benfica. Le cas Imoh Ezekiel est différent dans la mesure où le Standard n’a pas la main dans ce dossier malgré l’envie de le conserver en bord de Meuse.

La perception était d’autant plus tronquée qu’une arrivée notable avait déjà été officialisée. Le « tort » d’Anthony Knockaert, un remplaçant potentiel pour Mehdi Carcela, était sans doute la fuite précoce dans la presse de son transfert imminent (nous l’avions révélé… fin mars).

1,85 million d’euros pour Courtrai

À l’instar d’Alexander Scholz lors du mercato d’hiver piqué au nez et à la barbe d’Anderlecht, Roland Duchâtelet a surpris en osant finalement la surenchère avec Genk dans le dossier Ivan Santini. Si le Standard a bel et bien étudié la piste de l’Australien Tomi Juric, le longiligne croate a toujours constitué le plan A pour renforcer l’attaque liégeoise, comme l’atteste un premier rendez-vous dans les bureaux du président du Standard avant la fin du championnat. Mardi, Roland Duchâtelet a trouvé un accord avec toutes les parties pour offrir un contrat de 4 ans au Croate, avec une indemnité de transfert estimée à 1,85 million d’euros là où Genk offrait « seulement », 1,6 million.

Même si l’officialisation interviendra seulement dans la journée de ce jeudi (certains tests médicaux sont encore prévus en matinée), le départ de Santini ne faisait déjà plus de doute dans l’esprit du président Joseph Allijns mercredi matin. Ce transfert pour Santini serait en quelque sorte une manière de boucler la boucle puisqu’il avait été testé en décembre 2008… par le Standard. Alors sans club après son départ du centre de formation du Red Bull Salzbourg, il était resté une semaine en test mais n’avait pas été retenu.

> Tout le mercato et nos informations sur l’avenir d’Igor De Camargo, à lire dans nos éditions sportives de ce jeudi.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire