L’avis de la rédaction

Quatre arrivées entérinées en six heures de temps ! C’est au forceps que s’est achevé le mercato estival du Standard, qui s’annonçait, au moment de son ouverture il y a trois mois, relativement calme, après les huit transferts effectués à l’hiver dernier.

A l’arrivée, c’est tout l’inverse qui s’est produit : en accueillant dix nouveaux joueurs au cours de cet été, le club liégeois a donc porté à dix-huit le nombre d’acquisitions réalisées en huit mois seulement. C’est absolument énorme. Que retenir? Que c’est, comme prévu, vers l’étranger que le Standard s’est tourné pour tenter de rectifier le tir après un début de saison très compliqué, que ce sont des prêts d’une saison qui ont été privilégiés (à l’exception de l’attaquant portugais Orlando Sa) et que c’est à nouveau dans l’imposant effectif d’un « club ami », l’AS Monaco en l’occurrence, que la direction principautaire a été puiser.

Ce que l’on notera aussi, c’est que les deux dossiers les plus spectaculaires, ceux menant à William Vainqueur (qui a signé à… Marseille) et à Victor Vazquez, qui auraient été les plus retentissants, n’ont pu aboutir. Certes, Bruno Venanzi avait promis aux cadres de son équipe (Trebel, Dossevi, Goreux) quatre renforts et il aura donc tenu sa promesse. Bien plus qu’en leur annonçant que ce serait, selon ses propres termes, « du lourd » qui allait débarquer. Parce qu’on a le sentiment, même s’il faudra attendre d’avoir vu les intéressés à l’oeuvre avant de juger, que ce ne sont pas les plans A, B ou C qui, à Sclessin, qui ont été activés. C’est bien connu, faute de grives, on mange des merles !

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire